Canada

Troisième vague : «votre bonne santé, ce n’est pas un bouclier»

Navigation
close

Coup d'oeil sur cet article

Le portrait des personnes admises aux soins intensifs en raison de la COVID-19 a changé avec l’arrivée de cette troisième vague propulsée par les variants.

• À lire aussi: EN DIRECT | Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: COVID-19: Tendance à la baisse à Québec

• À lire aussi: COVID-19: le Québec compte 1537 nouveaux cas et 8 décès

Constatant que plusieurs jeunes sont maintenant hospitalisés dans son unité de soins intensifs, le Dr François Marquis prévient que la bonne forme physique ne constitue plus une protection contre la COVID-19. 

«Pour la troisième vague, votre bonne santé et le fait que vous faites du sport, ce n’est pas un bouclier qui empêche tout», soutient le chef des soins intensifs à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont en entrevue à LCN. 

Il constate que beaucoup de jeunes «pensent qu’à 25-26-27 ans ils sont protégés, mais ce n’est pas vrai», admet le Dr Marquis. 

Le Dr Marquis peut témoigner du fait que les variants remplacent le virus original de la COVID-19 et affectent davantage les jeunes. 

«J’ai vu des variants britanniques rendre des jeunes patients extraordinairement malades . Donc les variants ont l’air d’avoir une certaine agressivité pour les plus jeunes», explique-t-il. 

Selon ce dernier la contamination des plus jeunes se fait particulièrement par le biais des amis et des jeunes enfants qui transmettent le virus à l’ensemble de la famille. 

La transmission rapide du coronavirus à tous les membres d’une même famille est «un élément qui est un peu différent par rapport à ce qu’on avait en première et deuxième vague», dit le Dr Marquis. 

«Habituellement, dans une maisonnée, il y en a tout le temps deux ou trois qui tombaient malades et deux ou trois qui s’en sortaient mystérieusement sans l’attraper. Là, ce qu’on voit, c’est beaucoup plus, comme histoire, quelqu’un qui l’a rentré dans la cellule familiale et BOUM, les cinq sont malades d’un coup», rapporte le docteur. 

Il soutient que cette situation pose des «défis sociaux» dans les cas où, par exemple, les deux parents sont hospitalisés. 

«Qui va s’occuper des enfants? Ce n’est pas nécessairement évident de s’occuper de trois enfants qui sont positifs à la COVID», soulève-t-il. 

Football news:

Griezmann spoke with Hamilton and visited the Mercedes boxes at the Spanish Grand Prix
Barcelona feels that Neymar used it. He said that he wanted to return, but extended his contract with PSG (RAC1)
Aubameyang to the Arsenal fans: We wanted to give you something good. I am sorry that we could not
Atletico did not lose at the Camp Nou. Busquets' injury is the turning point of the match (and the championship race?)
Verratti injured his knee ligaments in PSG training. Participation in the Euro is still in question
Neymar's contract in one picture. Mbappe wants the same one
Manchester United would like to sign Bellingham in the summer, not Sancho. Borussia do not intend to sell Jude