Canada

Une Cour suprême fondamentaliste

La Cour suprême des États-Unis vient de passer un jugement hallucinant. Elle a décidé à 5 contre 4 que les élus de l’État New York ne pouvaient pas limiter les rassemblements religieux en temps de pandémie. En termes plus brutaux, elle a décidé que les organisations religieuses avaient le droit de répandre la maladie et la mort. 

La progression fulgurante de la COVID19 aux États-Unis est un fait établi. La dangerosité de la contagion dans des rassemblements intérieurs où les gens chantent l’est aussi. Mais qu’importe, la Cour suprême américaine vient de juger que les droits religieux l’emportent sur le droit à la vie. Ce faisant, les États-Unis s’enfoncent un peu plus dans les sables mouvants du fondamentalisme religieux.

1. Quelle est la cause ?

La cause opposait le diocèse catholique de Brooklyn et une organisation juive orthodoxe au gouverneur de l’État de New York. Le gouverneur imposait des limites d’assistance très strictes aux organisations religieuses situées en zones de pandémie. Les organisations religieuses demandaient que les limitations tiennent comptent de la taille des salles et que de manière générale, elles soient plus élevées.

2. Quels sont les arguments des juges de la majorité ?

La majorité des juges de la Cour dit qu’elle ne voit pas en quoi la santé publique pourrait être affectée si un plus grand nombre de personnes est autorisé à assister aux cérémonies religieuses. Et que de toute manière, même en période de pandémie, il est impossible de restreindre le nombre de personnes qui participent à des cérémonies religieuses parce que cela viole le premier amendement de la constitution américaine qui garantit les libertés religieuses. Ainsi, ceux qui ne peuvent participer à ces réunions subiraient un tort irréparable, comme de ne pas participer à la communion. Notez que cette justification n’est pas ne nature juridique. Elle est de nature religieuse. 

3. Y avait-il des précédents ?

La Cour suprême avait déjà en 2014, dans l’affaire Hobby Lobby, pris une décision surprenante. Elle avait permis à une compagnie de se soustraire à l’Obamacare, parce que les dirigeants de cette compagnie étaient des fondamentalistes religieux opposés à la contraception et que l’Obamacare offrait la contraception. Ce faisant, la Cour suprême reconnaissait que la liberté de religion s’appliquait à une personne morale, ce qui était déjà assez surprenant en soi, mais surtout, elle plaçait les droits religieux au-dessus des autres droits individuels. Elle subordonnait la décision des élus à celle de dirigeants d’entreprises, pourvu que ces décisions soient fondées sur des motifs religieux. La décision récente de la Cour suit la même logique. J’avais dénoncé cette décision en 2014 dans une chronique sur le site du Journal (Une victoire alarmante des fondamentalistes américains).

4. Où cela mène-t-il ?

Des juges qui font systématiquement primer les droits religieux sur les autres, et qui ce faisant subordonnent le pouvoir des élus à celui des chefs religieux, détruisent les fondements de la démocratie américaine. Ils favorisent le renfoncement de potentats religieux partout aux États-Unis. Pourtant, Dieu n’est mentionné nulle part dans la constitution américaine. 

5. Que peuvent faire les démocrates de Joe Biden ?

Les démocrates de Biden ne pourront pas faire grand-chose pour arrêter les jugements des fondamentalistes religieux de la Cour suprême. À moins de gagner une majorité de sièges au sénat en janvier prochain grâce aux élections en Géorgie. Les démocrates pourraient alors augmenter le nombre de juges à la Cour suprême et nommer des juges qui ne sont pas des fondamentalistes religieux. 

Football news:

Lampard on Havertz: De Bruyne and Salah were the same age when they came to Chelsea. They went away, came back and became legends of the Premier League
Ronald Araujo: Barcelona will fight to win La Liga. We know the results will come
Klopp on transfers: The central defender would not have won us the match against Burnley. I won't cry like a 5-year-old if I don't get what I want
Barcelona could sell Dembele in the summer if he does not renew his contract. Manchester United, Bayern Munich, Juve and Chelsea are monitoring the situation
Kylian Mbappe: I will not sign a contract with PSG to say in a year that I want to leave. If I do that, I'll stay
City Defender Dias: Seeing an opponent unable to even hit and feeling powerless is the greatest pleasure
The chances of Mbappe and Holland joining Real Madrid in the summer are very slim. The club has almost no money for transfers