Canada

Une industrie à l’agonie avec la pandémie

Le secteur hôtelier n’en mène pas large depuis le début de la pandémie, et encore moins depuis qu’un couvre-feu empêche les gens de sortir le soir, constatent des associations hôtelières.

• À lire aussi: À l’hôtel pour faire le party

« Dire que ça va mal, c’est un euphémisme. Ça va excessivement mal. Comment peut-on tenir des établissements hôteliers comme à Montréal ou à Québec, avec des taux d’occupation depuis le mois de mars allant de 10 à 20 %, mais des frais fixes énormes ? » se questionne Xavier Gret, président-directeur général de l’Association hôtellerie Québec (AHQ).  

Presque vide

Dans l’instauration du couvre-feu, les taux d’occupation ont encore chuté et avoisinent maintenant les 5 à 10 % dans les hôtels.  

Actuellement, plus de la moitié des 40 000 employés du secteur sont sans emploi, estime l’AHQ. 

Malgré tout, il faut que les hôtels continuent de respecter les mesures, martèle M. Gret, qui espère vraiment un retour à la normale avant l’été. 

« C’est extrêmement difficile et les nouvelles mesures ont évidemment un impact direct sur les établissements [...] N’empêche, on demande de faire l’effort, parce que ça va nous permettre de mieux repartir par la suite », répète-t-il.

Contrôle strict

L’Association souligne d’ailleurs que la grande majorité des hôteliers imposent un contrôle « strict » depuis le début de la pandémie ; que plusieurs vont même au-delà des recommandations de la Santé publique. La sécurité sanitaire était inscrite dans l’ADN des hôteliers bien avant la pandémie, insiste-t-on.

Par exemple, plusieurs hôtels laissent reposer une chambre pendant 24 heures avant de la nettoyer, même si on leur demande d’attendre trois heures. 

Certains hôtels vont même jusqu’à faire signer des documents pour rappeler les mesures sanitaires aux clients, qui peuvent être expulsés s’ils ne les respectent pas.

Football news:

Gattuso was fined 3 thousand euros for blasphemy
Burnley will ask for 50 million pounds for Pope. The goalkeeper is Interesting to Tottenham
Gladbach midfielder Neuhaus would like to move to Liverpool, his compensation is 40 million euros. Bayern are unlikely to fight for a player
Sampaoli took charge of Marseille. Contract - until 2023
Carlos Bianchi: PSG can score 5-6 goals for Barca in the second leg of the Champions League
Director of Shakhtar Srna about Roma in the 1/8 finals of the Europa League: Chances 50-50
Eintracht's forward Silva scored his 19th Bundesliga goal. Lewandowski has 26 goals, Holand has 17