This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Vaccination obligatoire : plus d’une centaine de policiers suspendus à Toronto

Plus de 200 employés de la police de Toronto, incluant 117 policiers en uniforme, ont été suspendus mardi parce qu’ils ne sont pas adéquatement vaccinés ou ont refusé de divulguer leur statut vaccinal. 

Contrairement à divers gouvernements qui ont décidé de reporter des suspensions d’employés, comme le Québec avec le personnel de la santé, la police de Toronto a décidé de mettre sa menace à exécution en suspendant un total de 205 membres, soit 2,7 % de son personnel qui totalise 7415 personnes.

«Notre objectif demeure de nous assurer de la santé et de la sécurité de nos membres, de nos lieux de travail et du public que nous servons», a commenté le chef de la police de Toronto, James Ramer, en annonçant les suspensions par communiqué.

Les employés suspendus ne toucheront aucune rémunération, mais pourront réintégrer leurs fonctions s’ils démontrent qu’ils se sont finalement fait inoculer contre la COVID-19.

Le chef Ramer a assuré que la police fera de son mieux pour éviter que les suspensions aient un impact sur la présence policière et les services offerts au public.

Il faut dire que la Ville de Toronto ne badine pas avec la vaccination obligatoire. Quelque 500 employés municipaux sont présentement suspendus sans solde, faute d’avoir su présenter une preuve de vaccination.

Ceux qui refuseront de se conformer seront congédiés dès le 2 janvier a précisé la Ville, qui avait initialement mis la date limite au 13 décembre.