Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

30 juin : les Congolais de la diaspora en sit-in à La Haye au Pays-Bas !

‘’Pas de RDC sans le Kivu’’ est le message que la diaspora Congolaise cherche à faire  passer dans le monde  à travers le sit-in qui se tiendra ce vendredi 30 juin 2023. Une rencontre prévue à  11heure 30’ devant la Cour  Pénale Internationale, CPI, à La Haye aux Pays-Bas, afin de porter la voix pour un Congo Uni.

D’après les organisateurs, cette manifestation est une manière pour la diaspora de dénoncer la situation de l’heure en République Démocratique du Congo,  qui fait face à l’agression Rwandaise par le M23 interposé, ‘’et la position ambivalente de la communauté internationale. « Le Rwanda massacre le peuple congolais et le monde observe’’, indiquent les organisateurs, qui qualifient la situation ‘’d’holocauste au Congo’’.

Tragédie congolaise !

Les organisateurs ont ainsi cité tout abord  l’ouvrage ‘’ Le Rwanda en première ligne de déstabilisation de la RDC’’, de l’écrivain Charles Onana. 

En effet, pour hausser le ton contre les atrocités dans la partie orientale de la RDC, l’auteur a publié en 2009 l’ouvrage ‘’Ces tueurs tusti au cœur de la tragédie congolaise. Dans le chapitre intitulé ‘’ l’Humiliation d’un pays sans défense, l’auteur a écrit ‘’La RDC est depuis 1996, un Etat occupé et humilié par ses voisins au premier chef desquels figure la Rwanda’’. Selon lui, cette occupation que condamnent  les règles du droit international notamment en ses articles 2 et 4 de la Charte de l’ONU, laquelle charte interdit à ses membres de recourir à la force armée contre l’indépendance et/ou l’intégrité territoriale d’un autre Etat.

A en croire les organisateurs, manifester  devant la CPI, à La Haye est également une interpellation aux ‘’faiseurs de la justice internationale’’ de surcroît tuteurs de la CPI.

Selon eux, il s’agit de ‘’mettre à nu leur duplicité dans un contexte inexplicable d’holocauste au Congo’’. Car à priori, ‘’rien ne justifie leur apathie doublée d’intransigeance, quand ils s’abstiennent de lentilles appropriées pour regarder le tourbillonnement de la région des Grands Lacs et la Guerre préméditée en RDC’’, ont-ils regretté.

C’est sous la houlette  de Guy-Robert Kisongo et Franck Lunganga, respectivement président et porte-parole du comité d’organisation  que la mobilisation pour le sit-in a été rendue possible.

Cependant, ils ont mobilisé les Congolais de partout notamment du Canada, de l’espace Schengen, des Etats-Unis, de l’Union Européenne … pour participer à cette manifestation.

A l’occasion de la commémoration de la 63ème anniversaire de l’Indépendance du pays, ‘’ils appellent la population Congolaise à la passée non pas dans une ambiance festive, mais plutôt, porter le deuil en solidarité avec les compatriotes meurtris dans l’Est du pays’’, a fait savoir le point focal des organisateurs à Kinshasa   

C’est dans ce contexte que à Kinshasa, une marche de santé a été annoncée à la même date.’’ Nous voulons faire à notre tour la sensibilisation à travers une marche de santé’’, a affirmé Louis-Francis Tshangu. A l’en croire, la marche partira de la place pascal jusqu’à Kinkole. A cette occasion, il a invité les jeunes à une participation massive, car ce sont eux l’avenir de demain. ‘’La paix est possible, elle commence par toi, dit un adage’ ’, a-t-il rappelé.

Nelly Somba