Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

3ème édition du Festival Kongo River à Moanda : Vincent Kunda maintient le cap pour la valorisation du fleuve Congo !

Vincent Kunda, initiateur du Festival Kongo River

Au cours d’un entretien avec le journal Le Prospérité, Vincent Kunda a indiqué que le Festival Kongo River a naturellement vocation de devenir un festival itinérant et par raison de proximité, parce que le Fleuve Congo traverse pratiquement toutes les provinces de la RDC. Il confirmé, à cet effet, que la prochaine édition du festival aura lieu à Moanda dans la province du Kongo central.

« Nous avons choisi le Kongo-Central comme qui est d’ailleurs l’unique province côtière de la RDC d’abriter cette première édition itinérante ou nomade si vous le voulez. Après deux éditions réalisées avec succès à Kinshasa la capitale, la 3ème édition va se dérouler au mois du 11 au 16 juillet à Moanda qui est l’embouchure de ce majestueux fleuve Congo à l’Ouest de la RDC », a déclaré le Coordonnateur et initiateur du Festival Kongo River.

‘‘Fleuve Congo : moteur d’écotourisme et de développement durable pour les populations riveraines’’ est le thème retenu cette édition 2023.

Ce festival s’appuie sur la contribution et échanges des experts de différentes disciplines, scientifiques et artistes impliqués dans la protection, la sauvegarde et la valorisation du fleuve Congo et de son bassin hydrologique. Tous vont se retrouver au cours d’une conférence scientifique pour échanger sur le rôle du majestueux fleuve Congo face aux enjeux environnementaux et de l’économie verte dans le monde.

Au-delà de la partie scientifique, renseigne le promoteur, cette année sera marquée par une programme musicale variée et des activités ludiques sur la plage de Moanda, bordée par l’océan Atlantique.

« Nous utilisons la culture et les arts comme des vecteurs de sensibilisation du grand public pour une adoption des comportements plus écoresponsables face à nos rivières, cours d’eau, fleuve etc. », a-t-il soutenu

Créé en 2020, le Festival Kongo River est un événement organisé par l’Ong KONGO RIVER qui a pour mission la valorisation et la protection des eaux du bassin du Congo, des écosystèmes ainsi que le développement socio-économique du pays au travers d’une exploitation éco-responsable des eaux du dudit bassin. Il poursuit pratiquement 14 objectifs du développement durable. Le festival se positionne donc comme un rendez-vous écologique international, un carrefour où scientifiques, investisseurs, étudiants, artistes, chercheurs, diplomates, politiques, influenceurs…  Les participants viennent échanger sur les enjeux de l’heure ainsi qu’aux opportunités d’affaires relatives à ce trésor bleu et son bassin-versant sans oublier l’écotourisme, l’urgence climatique, le respect de l’environnement, l’économie bleue, ainsi que la promotion des pratiques culturelles, artistiques et culinaires congolaises…

Selon Vincent Kunda,l’originalité de ce festival vert réside dans son concept hybride, qui associe les réjouissances foraines à un colloque scientifique pointu sur les urgences environnementales et les opportunités de collaborations et d’affaires pour améliorer les conditions de vie des populations avoisinantes. 

 « Il s’agit aussi de rendre le pays attractif pour les étrangers, inciter le retour de la diaspora, de sa matière grise et de ses ressources. Attirer le « green funding », le tourisme vert et relever l’auto-estime des Congolais », a soutenu le Coordonnateur de Kongo River.

Et d’ajouter : « Ce festival n’est pas un événement apolitique mais trans politique dans le sens où nous allons au-delà de la politique et nous fédérons toutes les tendances du fait que le fleuve Congo est le symbole même de l’unité congolaise. Donc au-delà des clivages politiques, des appartenances ethniques et tribales, nous partageons au moins une chose en commun c’est ce majestueux fleuve Congo donc c’est même l’élément fédérateur par excellence de notre pays, colonne vertébrale et symbole même de notre identité nationale ».

Jordache DIALA