Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Après des mois de travaux de réhabilitation, Kinshasa : Christophe Lutundula inaugure le Salon diplomatique de l’aéroport international de N’djili

Il a fallu quatre bons mois pour que les travaux de réhabilitation du salon diplomatique de l’aéroport international de N’djili arrivent, enfin, à leur terme. Ce salon dont les travaux ont été financés entièrement par le gouvernement congolais, sous la bannière du ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, a été inauguré dimanche dernier par le patron de la diplomatie congolaise. Ces travaux entrent dans le cadre de rénovation et de construction des édifices dédiés aux corps diplomatiques, tel que voulu par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, en attendant  la mise en œuvre du projet de construction d’un nouvel aéroport à Kinshasa.

Christophe Lutundula a rappelé, dans son allocution, l’instruction donnée par le Président de la République au ministre des finances et à lui, patron de la diplomatie congolaise, d’équiper les ambassades. «On nous a instruit de réhabiliter les chancelleries de nos représentations diplomatiques. On a commencé, et vous avez vu par exemple en Afrique du sud, au Botswana, et le travail continue», a précisé, d’entrée de jeu, le VPM Lutundula.

Le VPM des affaires étrangères a également précisé que l’espace rénové est exclusivement réservé en priorité aux diplomates, aux représentants des pays étrangers en RDC, ainsi qu’aux officiels étrangers invités par le Chef de l’Etat, ou encore des invités du gouvernement qui viennent en visite au pays. Il a ajouté que le salon diplomatique est aussi réservé à ceux qui participent à l’action diplomatique de la RDC notamment, les membres du gouvernement, les membres du bureau des chambres législatives, les membres du bureau économique et social, la haute hiérarchie de l’armée et de la magistrature.

Le VPM a précisé ce détail qui conditionne tout accès même pour les personnalités admises. Il s’agit, selon lui, de l’acquisition d’une carte d’accès valide. «Ici, les personnalités admises auront chacune une carte d’accès et quand elles entreront dans le salon d’honneur, elles n’auront droit qu’à deux collaborateurs. Une des choses aussi importantes qu’il faut retenir c’est qu’en dehors des personnalités ci-haut citées, ceux qui voudront assister ou entrer dans le selon d’honneur seront dans l’obligation de payer.  La réservation du salon se fait avant 48 heures », a énoncé le VPM.

Dans ce salon, prévient-il, il est interdit d’entrer avec des armes ou autres éléments faits avec le métal.

«Nous allons trouver des solutions avec l’office de la première dame qui a aussi une partie de cet espace pour voir comment les uns peuvent entrer », ajoute-t-il. Pour d’autres dignitaires et haut cadres du pays, Christophe Lutundula a indiqué que des dispositifs sont en train d’être mis à l’ordre pour restaurer le salon officiel. Dans le deuxième salon, le VPM a annoncé la sortie d’une circulaire en accord avec la fonction publique, qui va déterminer les personnes qui auront accès au officiel salon.

Coïncidence heureuse 

La finition des travaux du salon qui tombe au moment où la RDC accueille diverses délégations via les IXès jeux de la Francophonie est, pour Lutundula Christophe, une ‘’coïncidence heureuse. 

Pour finir, le Vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères a précisé que « c’est depuis l’année passée que nous avons commencé les travaux qui devaient déjà servir aux réunions de la SADC, de la CEAC, parce qu’on savait que le Président a eu à présider ces structures. Le salon d’honneur est terminé, le salon officiel, les travaux sont en cours, et avec le ministre des Finances, nous négocions pour que notre collègue des transports et communication, avec la RVA pour qu’elle nous cède d’autres espaces, en attendant l’exécution du projet de nouveaux aéroports».

Il y a lieu de préciser que le Vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères a co-présidé la cérémonie de l’inauguration du salon d’honneur de l’aéroport de N’Djili avec son collègue des finances, Nicolas Kazadi.

Jules Ntambwe