Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coup de poing : Le nouveau Fatshi arrive !

(Par Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi, Président National de l’UDS) 

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo*

Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi

Mbuji-Mayi marque, dès de ce dimanche 25 Juin 2023, un nouveau départ pour le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo !

L’homme, notre Président, a mis fin à la récréation qui a permis à tous les petits politiciens et à tous les aventuriers, de jouer avec le pouvoir, de s’attaquer aux fondements de notre État.

Refuser de respecter la personne du Chef de l’Etat c’est désacraliser la fonction présidentielle, c’est faire le jeu de nos adversaires, des ennemis de la République. C’est également fouler aux pieds les lois du pays.

A  Mbuji-Mayi, le Président de la République est sorti de ses gongs. Il a montré ses griffes pour sauver la Nation.

Il a mis en garde tous ceux, de gauche ou de droite, s’amusent avec le pouvoir, jouent le jeu de faux démocrates. En réalité ce sont des fossoyeurs de la République. Personne ne pourra scier la branche sur laquelle il est assis.

Dans notre pays, au nom d’une démocratie aux contours mal définis, les acteurs politiques et ceux de la société civile au service de certaines puissances étrangères, s’adonnent à un vilain exercice de saper les fondements de nos institutions.

De mémoire de combattant de la liberté et de la démocratie ayant bourlingué ma bosse à travers les pays de la vieille « démocratie « , je n’ai jamais assisté au spectacle indigeste qui nous est régulièrement offert par les  pseudo-politiciens de mon pays qui ne respectent jamais nos lois,  dirigeants et nos institutions. 

Ces apprenti-politiciens se conduisent comme des voyous ou des « kuluna ».

Ce dimanche 25 Juin 2023 au stade Bonzola de Mbuji-Mayi c’est un nouveau Président auquel nous avons eu affaire.

Un nouveau FATSHI déterminé pour sauver la Nation congolaise en péril.

Quand on compare le comportement de nos compatriotes congolais à ceux de nos voisins ou des ressortissants d’autres pays, on ne peut que pleurer. 

Les Congolais ne respectent aucune loi. Ils se comportent bizarrement.

Donc, le Congo a besoin d’un père fouettard. Il est là. Personne ne peut désormais croire être au-dessus de la loi.

Que la chicotte revienne, monsieur le Président de la République. Tous les délinquants, politiques ou pas, doivent subir la sanction prévue par la loi.

Allez-y, monsieur le Président. Il y a longtemps que notre Peuple réclamait l’avènement du règne de la sanction !

Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi

Président National de l’UDS