Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Daoula Lopembe: « Andy M’futila m’a marqué dans un match à Matadi… »

« Le coach Andy-Magloire M’futila qui nous a quitté en ce jour, m’a beaucoup marqué tout au long de sa carrière par son charisme, sa modestie, sa générosité et sa simplicité, notamment dans un match à Matadi », a déclaré le coach Mohamed Daoula Lopembe, dans une interview accordée, à l’ACP.

Daoula Lopembe raconte qu’ils avaient joué un match il y a une dizaine d’années au stade Lumumba, à Matadi, dans le cadre du championnat national, et à la fin du match,  Andy-Magloire M’futila l’avait surpris : « le grand Bakala c’est comme ça que je l’appelais, était avec l’AS V.Club et moi j’étais avec le Tout-Capable Elima. Il était très bien habillé, et après le match, je lui ai dit: coach, la tenue ici ça va aller avec moi, et il me dit: ha vous avez besoin de ça, j’ai répondu oui. Et contre toutes attentes, le vieux s’échange, il enlève sa spéciale tenue, puis, il me la donne« , témoignage Daoula Lopembe à titre de souvenir parmi tant d’autres de l’illustre disparu.

C’est un acte ajoute-t-il, qui lui a marqué toute la vie: « Ce monsieur, je vous le dis, je ne l’ai jamais vu en colère. Nous venons de perdre une tête dans notre corporation des entraîneurs qu’on ne peut jamais remplacer. C’est pratiquement une bibliothèque qui est partie« , a noté l’actuel entraîneur de Sa Majesté Sanga Balende, précisant que la joie qu’il répandait autour de lui dans les stades et partout, va manquer aux amoureux du football, ainsi qu’à tous les sportifs.

 «Je perds un collègue et aussi un instructeur »

Pour sa part, l’ancien entraîneur de l’AS Dauphins Noirs et de l’OC Bukavu Dawa, en séjour présentement au Caire, en Egypte, dit avoir perdu un collègue, mais aussi son instructeur : « c’est avec beaucoup de tristesses que j’ai appris la disparition de notre collègue, le coach Andy-Magloire M’futila, qui était aussi mon instructeur, je suis sans voix.  Andy-Magloire M’futila c’est un exemple que nous avions suivi pour devenir aujourd’hui ce que nous sommes. Toutes mes condoléances à tous les sportifs congolais qui perd toute une bibliothèque, et à sa famille biologique, c’est vraiment triste. Je manque des mots pour pleurer ce grand technicien congolais », a-t-il réagi John Cirongonzi.

Andy-Magloire M’futila pour rappel, est et reste le seul technicien congolais qui a entrainé et servi tous les grands clubs de la RDC. Il est passé tour à tour par DC Motema Pembe, Saint Eloi Lupopo, TP Mazembe, AS V.Club et SM Sanga Balende, sans oublier CS Don Bosco et tant d’autres. Il a été aussi dans les staffs techniques des différentes équipes nationales de la RDC, tantôt comme sélectionneur, aussi comme sélectionneur adjoint.  Il est parmi les premiers entraîneurs congolais à avoir bénéficié d’une formation de haut niveau en France. C’est un passionné du football qui épatait tout le monde par sa joie manifeste lorsqu’il s’agit de célébrer le but. Il a rendu l’âme vendredi 21 juillet, aux Cliniques Universitaires de Kinshasa, de suite d’une maladie.

EG