Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Décongestionner la route Lubumbashi-Kasumbalesa-Kolwezi, OGEFREM : William Kazumba sensibilise les transporteurs routiers du Grand Katanga

La mission d’itinérance effectuée par le Directeur Général de l’Office de Gestion du Fret Multimodal, OGEFREM en sigle, M. William Kazumba Mayombo, dans l’espace Grand Katanga, précisément à Lubumbashi-Kasumbalesa et Kolwezi dans le Luluaba requiert un double objectif.

D’abord, pour participer à la grande commission mixte réunissant les ministres des Transports de la République Démocratique du Congo et de la République Sud-Africaine, sur initiative de deux Chefs d’Etat en l’occurrence, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son homologue Sud-africain Cyrille Ramafosa. Ensuite, pour sensibiliser les transporteurs routiers en vue de la signature d’un accord d’adhésion avec ces derniers qui desservent l’axe Lubumbashi-Kasumbalesa et Kolwezi.

Pour ce qui concerne la rencontre avec la commission mixte tel que définie à la dernière rencontre de deux Chefs d’Etat à Kinshasa, il était question d’évoquer la problématique liée aux accords économiques existantes entre les deux Etats.

A cet effet, la volonté exprimée par les deux Chefs d’Etat a conduit à la création d’une commission mixte qui doit étudier à fond, la problématique de la décongestion de la route Lubumbashi-Kasumbalesa-Kolwezi reliant leurs pays par voie routière afin de permettre la fluidité commerciale entre la RDC et l’Afrique du Sud.

Suivi des mouvements des Frets

Après la descente sur terrain de la commission des ministres des Transports pour tâter du doigt les difficultés que rencontrent les transports routiers dans leurs activités d’importations et d’exportations entre la RDC et l’Afrique du Sud via la Zambie, le DG de l’OGEFREM a, lui aussi, reçu mission de suivre les mouvements des frets sur toute l’étendue du pays.

Partant, le patron de l’OGEFREM avait l’obligation de prendre part aux travaux de la commission pendant deux jours et qui se sont clôturés par la signature d’un accord de coopération portant sur des échanges d’expériences, des moyens logistiques et humains entre l’Afrique du Sud et la RDC.

L’objectif est de résoudre l’épineux problème des difficultés liées au trafic commercial entre les Etats.

En présence de deux ministres des Transports en l’occurrence, le Congolais Marc Ekila Likombo et le Sud-africain Sindisiwe Lydia Chikunga, le numéro un d’entre les hauts cadres de l’OGEFREM William Kazumba Mayombo qu’entouraient ses collègues de la SNCC et tant d’autres DG sud-africains a expliqué l’importance de la Construction du Port sec de l’OGEFREM à Kasumbalesa pour lequel il a reçu mission.

Entre autres difficultés à surmonter sur terrain, c’est la modernisation des infrastructures routières, des équipements qui devraient passer de l’analogie au numérique mais aussi, à la lenteur constatée dans l’obtention de permis de circulation et autres taxes dues au trafic commercial.

Sensibiliser les transporteurs routiers

En tant que bras séculier, conseiller technique du gouvernement en matière de transport multimodal et contrôleur mandataire de tous les mouvements des frets de la RDC, l’OGEFREM, ici représenté par William Kazumba a sensibilisé les transporteurs routiers en vue de la signature de l’accord d’adhésion.

De ce fait, l’OGEFREM est appelé à doubler les efforts de maîtriser les entrées et les sorties des frets du sol congolais, d’identifier tous les transporteurs et présenter au gouvernement, les statistiques fiables des mouvements des importations et des exportations en RDC.

Ce contrôle va aider l’Office de Gestion du Fret Multimodal à maximiser ses recettes pour réaliser ses projets notamment, celui de la construction du Port sec de Kasumbalesa et contribuer également à maximiser les recettes du trésor public.

Eugène Khonde