Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

En prévision des élections , RDC : Mamie Mujanyi mobilise et sensibilise les femmes à s’aligner derrière Félix Tshisekedi

Dans le souci de contribuer à la réélection du Président de République Félix-Antoine Tshisekedi, la plate-forme électorale, “ Union des Femmes engagées pour la réélection de Fatshi” UFEREF en sigle, a tenu une conférence-débat, le mercredi 24 mai à l’espace Village Chez Ntemba pour échanger avec les femmes congolaises. A l’issue de ces assises, plusieurs femmes ont signé la charte d’engagement. Ainsi, Mamie Mujanyi, Présidente de cette organisation, a profité de cette opportunité primordiale pour mobiliser ses acolytes et inviter la femme congolaise à se mettre derrière ‘’Fatshi’’ et de le soutenir à la prochaine présidentielle de décembre 2023.

C’était en présence des membres du présidium de cette structure, et devant une foule compacte des femmes de différents horizons venues pour sceller leur signature à la charte, et à adhérer à l’Union des Femmes engagées pour la réélection de Fatshi. Après cette adhésion et signature de la charte, l’initiatrice de cette plate-forme, Mamie Mujanyi, a fait savoir à ces nouveaux membres que le bilan du président de la République est positif. D’où, l’importance de lui accorder un second mandat en 2023. «Nous venons d’accueillir les nouveaux membres au sein de cette plate-forme électorale dont plusieurs femmes se sont adhérées pour montrer leur engrangement de soutenir le Président de la RDC. Cette famille regroupe plusieurs femmes politiques venant des partis politiques divers, des femmes fonctionnaires, avocates donc toutes les femmes qui ont compris que le Chef de l’Etat est un grand partenaire pour le développement de la femme congolaise. Et, il a œuvré pendant tout son mandat pour donner la place à la femme», a-t-elle déclaré.  Et de renchérir : «Cette action ne se limite pas ici à Kinshasa, elle sera déployée dans toutes les communes de la Ville de Kinshasa ainsi que dans toutes les provinces de la RDC, et nos membres sont déjà sensibilisés  pour commencer à obtenir des signatures d’engagement pour la réélection de Fatshi».

A l’en croire, cette structure n’est pas une plate-forme politique mais plutôt, une plate-forme électorale dont  les femmes vont accorder au Chef de l’Etat, un second mandat à la magistrature suprême en 2023, afin de booster le chantier qu’il a commencé et poursuivre sa vision, qui est l’amélioration de la situation socio-économique de la RDC. 

Ronsard Malumalu