Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Halte à la manipulation et à l’intox, IXès Jeux de la Francophonie : Muyaya rassure et confirme le Grand Rendez-vous !

*A moins d’un mois de la tenue ce grand rendez-vous, les préparatifs vont bon train. Ce mardi 4 juillet 2023, Patrick Muyaya est, en effet, revenu sur ce dossier qui figure parmi ceux qui défraient la chronique de l’actualité. A ce sujet précis, il a annoncé l’arrivée des équipements pour la RTNC dont quatre bus dédiés et une dizaine de caméras professionnelles. Il est également revenu sur les dernières visites d’inspection et la mise au point face à une forme de manipulation présentant Kinshasa comme une ville où règne l’insécurité. « Hier, nous avons eu autour du Premier Ministre une réunion autour de la préparation des Jeux de la Francophonie. D’ailleurs, aujourd’hui il était sur terrain pour aller voir comment les travaux évoluent. Nous avons relevé au terme de nos entretiens, qu’il existait une forme de manipulation qui vise à passer des messages de crainte aux délégations qui doivent arriver à Kinshasa, présentant Kinshasa comme une ville où la sécurité n’est pas garantie. Dans une ville de 15 millions d’habitants, le problème d’insécurité se pose toujours mais qu’il y a aussi, parallèlement à cela, une réponse de la police », a dit, substantiellement, M.   Patrick Muyaya Katembwe, dans le verbatim repris, ci-dessous.  

Verbatim

*Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et Médias et Porte-Parole du Gouvernement, a animé un briefing presse ce mardi 4 juillet 2023 autour des résultats de la gestion gouvernementale faisant un focus sur les récentes bonnes nouvelles pour la RDC.

D’entrée de jeu, il a abordé la question de l’opération d’identification effective et systématique sur la délivrance de la nouvelle carte d’identité qui permettra à la RDC de disposer d’un fichier général de sa population.

Saluant le retour de ce processus depuis 1984, le Ministre de la Communication et Médias a rassuré que celui-ci débutera dans les semaines qui viennent.

« Depuis 1984 dans ce pays, il n’y a pas de carte d’identité.

Et vous avez suivi à la 94ème réunion du conseil des ministres, le premier ministre a informé que les dispositions ont été prises pour qu’au 30 juin, nous puissions commencer le processus de délivrance de la carte d’identité. Lorsque ce processus a commencé, beaucoup étaient dubitatifs au regard de l’ampleur du sujet. Cela concerne 44 millions de personnes, pour vous donner une indication, c’est tous les pays de la sous-région réunis qui n’atteignent pas les 44 millions. Après la mutualisation, il y a eu ce protocole d’accord qui a été signé sous les auspices du premier ministre entre l’ONU et la CENI et les données seront versées à l’ONU. Et maintenant, on va commencer le processus laborieux d’octroi des cartes dans les semaines qui viennent. L’opérateur qui a été recruté à propos s’y attèlera avec l’ONIP pour que chaque congolais puisse disposer de cette carte. Désormais, chacun de nous pourra être identifié et toutes les données pourront être disponibles. C’est une avancée significative que nous n’avions pas vu depuis 1984″, a dit le Porte-Parole du Gouvernement.

Dans la série des bonnes nouvelles, Patrick Muyaya est également revenu sur la conclusion positive de la 4è revue avec le Fonds Monétaire International. « Vous savez que des revues semestrielles qui regardent comment nous dépensons, mobilisons et quelles sont les réformes que nous implémentons. Nous sommes à l’approche d’un record.

Très souvent, l’on ne franchi pas le seuil de la 4ë revue mais nous avons commencé le travail pour la 5è revue et nous pensons qu’elle sera concluante parce que dans la stratégie économique du gouvernement, c’est des réformes, des mesures qui permettent d’assurer un meilleur encadrement de nos finances publiques », s’est-il réjoui.

Préparatifs des IXès Jeux de la Francophonie et réponse autour de la crise de maïs

Description : C:\Users\IN GOD WE TRUST\Downloads\IMG-20230705-WA0027.jpg

Patrick Muyaya est, par ailleurs, revenu sur les préparatifs des IXès Jeux de la Francophonie qui vont bon train à moins d’un mois de ce grand rendez-vous.

Le Ministre de la Communication et Médias a annoncé l’arrivée des équipements pour la RTNC dont quatre bus dédiés et une dizaine de caméras professionnelles. A côté, les dernières visites d’inspection et la mise au point face à une forme de manipulation présentant Kinshasa comme une ville où règne l’insécurité.

« Hier, nous avons eu autour du Premier Ministre une réunion autour de la préparation des Jeux de la Francophonie. D’ailleurs, aujourd’hui il était sur terrain pour aller voir comment les travaux évoluent. Nous avons relevé au terme de nos entretiens, qu’il existait une forme de manipulation qui vise à passer des messages de crainte aux délégations qui doivent arriver à Kinshasa, présentant Kinshasa comme une ville où la sécurité n’est pas garantie. Dans une ville de 15 millions d’habitants, le problème d’insécurité se pose toujours mais qu’il y a aussi parallèlement à cela, une réponse de la police », a-t-il  dit.

En rapport avec la crise du maïs, le Ministre de la Communication et Médias a informé sur la réponse du gouvernement pour y faire face avec le service national qui est passé de 1.000 tonnes à 15.000 tonnes.

Connexion RDC – Angola rail et par fibre optique

Il s’est, en outre, appesanti sur le récent voyage du Président Félix Tshisekedi à Luanda avec ses homologues angolais et zambien.

« On a parlé de corridor de Lobito qui devrait permettre à travers le chemin de fer le transport des minerais entre les trois pays, mais il y a eu aussi un évènement : c’est la connexion pour la première fois entre la RDC et l’Angola, et à travers l’Angola toute la partie de l’Afrique australe par fibre optique. Avec mon homologue angolais, nous avons communiqué aujourd’hui devant les trois Chefs d’États pour montrer que les deux pays étaient connectés par la fibre optique et ceci pour faciliter les transactions, la connectivité au-delà de la connectivité qui a été facilitée dans la mise en œuvre de ce train qui relier les trois provinces et qui va transporter les minerais », a-t-il, enfin, souligné.

Le Porte-Parole du Gouvernement a enfin évoqué la Conférence Risque Pays où la RDC a, une nouvelle fois, amélioré sa notation démontrant à la face du monde qu’elle travaille effectivement pour attirer les investisseurs pour venir investir dans ce pays, l’un des plus grands d’Afrique et pays solution qui a le potentiel non seulement de se relever mais de relever tout un continent avec lui.

(LPM avec la Cellcom/Com & Médias)