Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Jean-Pierre Bemba depuis hier à Goma pour évaluer la situation sécuritaire

C’est pour la première fois que le vice-premier ministre, ministre en charge de la Défense nationale, Jean-Pierre Bemba, est arrivé lundi 12 juin à Goma. Une visite de travail dans cette province en proie aux violences causées par le M23 soutenu par l’armée du Rwanda. A sa descente de l’avion, le patron de la défense en République démocratique du Congo qui était accompagné notamment du chef d’état-major, le lieutenant-général Christian Tshiwewe, s’est adressé aux groupes armés en ces termes : « (…) J’invite vraiment tous les groupes armés à déposer les armes et à prioriser la vision du Chef de l’État, à savoir la paix et la sécurité dans notre pays ».

Et de d’enchaîner : «Le souci qui m’anime est de lancer un message d’unité derrière le chef de l’État, commandant suprême qui est motivé par la paix, la sécurité dans notre pays » avant d’inviter la population « à soutenir les institutions du pays ainsi que l’armée engagée dans l’encadrement de la population et la restauration de la paix et la sécurité du pays ».

Il a immédiatement présidé une réunion au centre conjoint de coordination des opérations (CCO/Fardc-Monusco) situé à l’aéroport international de Goma, au cours de laquelle il a eu à évaluer la situation sécuritaire dans la région.

Occupation des positions jadis laissées à l’EAC

Jean-Pierre Bemba a soutenu au cours du dernier conseil des ministres que les forces rwandaises continuaient à renforcer leurs rangs dans la partie Est de la République avant de préciser : “Nos Forces de Défense et de Sécurité restent en alerte contre la coalition M23/RDF qui se renforce d’éléments armés en provenance du Rwanda et réoccupe les positions qu’elle avait laissées à l’EAC».

Le Vice-premier ministre, ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a, par la suite, donné des informations détaillées sur la situation opérationnelle dans les autres zones du pays. À l’en croire, tous les efforts sont déployés afin de rétablir l’Autorité de l’Etat et la paix dans ces parties du pays en proie à l’insécurité.

Par ailleurs, l’agenda de Jean-Pierre Bemba prévoit une série d’activités dont une visite des troupes au front et une importante réunion du comité provincial de sécurité qu’il présidera en personne.Emma Muntu