Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

L’UDS désapprouve la motion de la DUP contre le régime Tshisekedi 

M. Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi, Président National de l’UDS

Le week-end dernier, les organisations membres de la Dynamique Unitaire Panafricaine, PUP, se sont réunis en Assemblée Générale à Paris en France.

Au cours de cette rencontre, les sociétaires de la DUP ont, semble-t-il, examiné la situation de crise « grave et permanente », selon leurs termes, dans notre pays.

Comme à l’accoutumée, une motion de soutien au Peuple Congolais a été publiée pour attirer l’attention de la communauté internationale.

Cette motion truffée des mensonges a retenu du Président National de l’Union des Démocrates Socialistes, UDS, monsieur Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi, qui a vigoureusement réagi au nom de son parti politique.

Ci-dessous, la percutante réaction de l’UDS:

« Chers Camarades,

« Je viens de lire avec étonnement la MOTION de soutien au Peuple Congolais de la Dynamique Unitaire Panafricaine, PUP, du 10 Juin 2023 relative à la situation politico-socio-économique de la République Démocratique du Congo, mon pays.

« Il y a tellement d’amalgames et de mélanges au point où je me demande si la Dynamique Unitaire Panafricaine est réellement une organisation progressiste au courant la situation qui prévaut en RD Congo. Est-elle infiltrée ou achetée par l’impérialisme international ? C’est la grande interrogation.

« Le Président actuel, le social-démocrate Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a hérité d’un pays qui n’existe que de nom. La plupart des régimes qui ont dirigé ce pays bien avant lui, étaient au service de la mafia financière internationale. Ces régimes caractérisés par la prédation n’ont jamais bien digéré l’avènement du nouveau pouvoir de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS. Tout a été mis en branle pour l’échec du mandat du Président Tshisekedi Tshilombo.

« L’ancrage du régime actuel dans le camp progressiste est combattu par la coalition capitaliste qui remue ciel et terre pour revenir au pouvoir.

« La DUP parle des « démocrates et progressistes » congolais qui seraient dans l’opposition congolaise actuelle. C’est une aberration. En ce moment précis, la Dynamique Unitaire Panafricaine est incapable de nous citer nommément des organisations progressistes qui font partie de l’opposition congolaise. 

« Cette opposition composée des prédateurs d’hier qui ont mis le pays en coupe réglée depuis plusieurs décennies, ne devrait pas avoir le soutien de notre famille politique internationale. Elle est indigne.

« Je m’interdis de citer nommément ces corrompus et voleurs qui ont paupérisé notre Peuple. C’est une erreur que la DUP puisse suivre ces traîtres au service de l’impérialisme, ces détourneurs impénitents.

« Le vrai camp progressiste congolais qui existe bel et bien, n’est pas avec ces prédateurs que la Dynamique Unitaire Panafricaine appelle pompeusement « démocrates et progressistes ».

« Nous sommes là pour rétablir la vérité.

« En aucun moment, les marchands de minerais congolais et fossoyeurs des droits de l’homme à l’époque où ils étaient au pouvoir, ne se transformeront jamais en gentils démocrates. Le vaillant Peuple Congolais n’est pas avec ces bourreaux d’hier qui méritent la guillotine.

« Abas l’impérialisme !

« A nous la victoire !

« Fait à Kinshasa, le 14 Juin 2023.

« LE PRÉSIDENT NATIONAL DE L’UNION DES DEMOCRATES SOCIALISTES, UDS,

« Crispin KABASELE TSHIMANGA BABANYA KABUDI

« Sénateur honoraire ».

Il est maintenant établi de manière claire qu’une certaine campagne de ternir la bonne image du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est actuellement menée à l’étranger auprès des organisations internationales et dans certains milieux progressistes.

Cette réaction musclée du Président National de l’UDS tombe à point nommé. La machine de la diabolisation du régime social-démocrate de Kinshasa est vraiment lancée dans les milieux occidentaux. Il faut désormais l’arrêter par tous les moyens.

Jean Kabeya Mudiela Ndungu/CP