Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La Coordination estudiantine et le Café juridique en synergie : ‘’Rwanda, assassin sans frontières’’ au menu des échanges à l’Unikin

La coordination estudiantine de l’Université de Kinshasa et le café juridique ont organisé la présentation du livre intitulé « Rwanda, assassin sans frontières », ce jeudi 11 mai 2023 dans la salle Monekoso dans l’enceinte de la même institution d’enseignement. 

Durant près de deux heures, la journaliste internationale et auteure du livre a vivement échangé avec les étudiants venus nombreux dans cette salle. Ces derniers n’ont pas hésité à poser des questions sur la sécurité de l’auteure et des relations qu’elle entretient avec son pays, le Royaume-Uni, mais également sur la perception de Kigali et de Kinshasa sur ce qui est raconté. 

« C’était une bonne discussion. Il y a eu pleines de questions, surtout des questions difficiles et j’ai réfléchi. J’étais très contente parce qu’il y a eu un grand public. J’ai beaucoup apprécié leur soutien et leur intérêt accordé à mon livre » a-t-elle indiqué. 

Seule, dans son aventure, Wrong n’a pas bénéficié d’aucun appui financier ni moral ni matériel d’un quelconque pays européen ou du monde ni d’une association de défense des droits de l’homme. Au contraire, il demande à son gouvernement de couper le soutien au Rwanda. Elle pense que les gouvernements occidentaux ne sont pas encore prêts à lâcher Kagame et son régime.

 « Souvent, chez nous, au Royaume-Uni, le peuple ne connait pas vraiment l’histoire des problèmes qui se passent en Afrique. Il connaît mieux ce qui se passe en Amérique et en Europe. Raison pour laquelle je me suis tournée vers l’Afrique pour faire connaître sa riche histoire au reste du monde »a-t-elle ajouté. 

S’agissant de la rédaction de « Rwanda assassin, sans frontières », elle a été motivée d’écrire ce livre quelques années après la mort de Patrick Karegeya en Afrique du Sud, commanditée par Paul Kagame. Cet opposant décédé le 31 décembre 2013, demeure encore d’actualité dans le régime de Kagame. Le personnage principal est Patrick Karegeya, un pilier du Front Patriotique Rwandais (FPR), le parti au pouvoir depuis la fin de cette guerre civile qui a été marquée par le génocide des Tutsis en 1994. C’était un vrai personnage, drôle et redoutablement intelligent. Il aimait bien les journalistes, qui le lui rendaient bien.

A  la question de savoir comment est-ce que ce livre a été accueilli en Occident, principalement au Royaume-Uni ? Michela a révélé qu’il a bouleversé les lignes. 

« Les points de vue sont partagés parce que Paul Kagame et son régime ont vendu au monde, une belle image du Rwanda sur tous les plans. Or, c’est faux. La liberté n’existe pas là-bas. Les élections sont tous les temps truqués. Il gagne les élections avec des scores drôles. Ce pays bénéficie du soutien de l’Europe », a-t-elle déclaré. 

De poursuivre : « Le régime Kagame est actuellement soutenu par le Royaume-Uni et la France par rapport à leurs intérêts. Ces deux pays aiment le Rwanda parce qu’il se présente aussi comme modèle de développement en maquillant ses chiffres ».

Michela Wrong reconnaît que la politique congolaise de ces dernières années a sensiblement changé et a bouleversé le monde, précisément le Rwanda qui était approché par la République Démocratique du Congo pour un partenariat gagnant gagnant et pour le retour de la paix dans la sous-région des Grands Lacs d’Afrique.

Les deux structures organisatrices de cette rencontre n’ont pas caché leur satisfaction. Elles l’ont témoigné. 

« Nous étions ravis du fait qu’elle ait accepté notre invitation pour nous présenter son livre très percutant qui a fait le tour du monde. Nous sortons de cette séance satisfait avec beaucoup de matières qui nous accompagnent dans ce combat dans lequel nous sommes engagés pour soutenir nos autorités. Nous profitons de votre micro pour informer au monde que notre organisation est intéressée aux questions d’actualité qui touchent notre pays la République Démocratique du Congo, spécifiquement les questions liées à la sécurité et à la paix dans l’Est de notre pays », a témoigné Sharonne Rose Kapinga, présidente de la coordination estudiantine de l’université de Kinshasa. 

Placide Lumpungu, chancelier du Café Juridique de l’Unikin a, au nom de sa structure scientifique, aimé cette rencontre scientifique qui a sûrement rajouté un plus dans le chef des étudiants.  

Après Kinshasa, elle sera la semaine prochaine à Bruxelles pour échanger à propos de son livre avec la communauté congolaise et rwandaise. 

Il sied de rappeler que Michela Wrong a été journaliste à l’agence Reuters et au Financial Times. Jusque-là, elle est l’auteure de cinq livres dont « Rwanda, assassins sans frontières » publié aux Editions Max Milo en 2021 (anglais) et en 2023 (français). Ce livre est préfacé par Stephen Smith.

(Avec la Cellcom/Communications et Médias)