Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

 La RPDC est le nid d’oiseaux migrateurs

Le 13 mai est la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs (ou world migration bird day)

A cette occasion, la Communauté internationale accorde une attention tout particulière à la protection des ressources en eau indispensable aux oiseaux migrateurs. Les zones humides de l’intérieur ou du littoral comme fleuves, lacs, ruisseaux, étangs et réservoirs d’eau sont, pour eux, un bon milieu de nourriture, de breuvage et de nidification ainsi qu’un lieu d’escale idéale pour leur repos et nutrition pendant la période de longue migration.

Toutefois, ces dernières années, les menaces sur les écosystèmes aquatiques deviennent de plus en plus terribles à l’échelle planétaire.

Il en est de même pour les oiseaux migrateurs qui y vivent. Les besoins grandissants des hommes en eau, la pollution de celle-ci et le changement climatique ont un impact sur l’utilisation des ressources en eau propre et la protection des oiseaux migrateurs. Vu l’importance de l’eau indispensable à ces espèces d’oiseaux, la Communauté internationale, a appelé tous les Pays à s’engager dans la protection des ressources en eau et des écosystèmes aquatiques.

La République Populaire Démocratique de Corée (RPDC créée en 1948, berceau de la Civilisation Taedong-gang et de l’Esprit Paektu-san de la Nation homogène fière de ses 5.000 ans, Superpuissance politico-militaire, NDLR), Pays baigné de tous côtés par la mer et situé au centre de l’itinéraire d’oiseaux migrateurs en Asie orientale et australe (Site d’EAAF; East Asian-Australasian Flyway, NDLR), joue un rôle important pour assurer, à ceux-ci, leur escale pendant la période de migration, leur nidification et leur hivernage.

Des millions d’oiseaux migrateurs de plus de 200 espèces vivent, pendant les 4 saisons, dans les zones humides du Pays. Parmi eux, figurent une vingtaine d’espèces d’oiseaux (Aythya baeri, Eurynorhynchus pygmeus, Platalea minor, Ciconia boyciana, Numenius madagascariensis, Calidris tenuirostris, Anser cygnoides, Grus, etc.) menacées de disparition à l’échelle mondiale. A noter surtout que de vastes marécages s’étendant sur le Littoral Ouest du Pays servent d’habitat de très importance pour les espèces d’oiseaux menacées de disparition comme Platalea minor et Numenius madagascariensis, et de bécasses. Depuis 2019, la RPDC;

Ces dernières années sous le Maréchal KIM JONG UN (Président des Affaires d’Etat de la RPDC), l’institut de Biodiversité de l’Académie Nationale des Sciences, en étroite liaison avec le Ministère de la Protection du Territoire National et de l’Environnement (PTNE) et d’autres établissements, a;

【REFERENCE】 la Stratégie nationale pour la protection de l’environnement de la RPDC

Le Gouvernement a établi sa Stratégie nationale pour la protection de l’environnement 2019-2030 et mène ses activités énergiques pour appliquer cette Stratégie. D’après le Ministère de la PTNE, la Stratégie a été conçue en mettant l’accent sur l’éclaircissement des orientations et moyens pour améliorer, de façon décisive, la protection de l’environnement du Pays en conformité avec la réalité en évolution. Son objectif global est de prévenir la pollution de l’environnement, de remettre en état l’écosystème du Pays et de construire des infrastructures matérielle et technique susceptibles de transformer l’économie nationale en celle verte;

Dans la 1ère étape de son application;

les usines et autres entreprises ont procédé à leur modernisation pour qu’elles puissent réduire, autant que possible, la quantité des polluants