Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le CLC lance un appel au dialogue au peuple congolais 

*Le Comité Laïc de Coordination a proposé le dialogue comme voie de sortie de la crise que traverse la RDC. Cette proposition adressée au Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi ainsi qu’aux principaux leaders politiques et sociaux serait une occasion d’identifier ensemble les réponses les plus adéquates et les plus urgentes aux multiples équations du moment.

C’est par le biais d’un communiqué daté du mercredi 19 juillet que les leaders de cette structure, à savoir, les professeurs Isidore Ndaywel et Justin Okana ont dressé un bilan très négatif de la situation actuelle du pays,  tout en formulant à la fin quelques propositions.

Pour cette structure, la crise dans laquelle se trouve la RDC devient de plus en plus aigüe    chaque jour car,  l’insécurité se trouvant à l’Est du pays est « en passe d’envahir l’ensemble du pays ; la capitale vit sous la peur des enlèvements et des vols d’enfants.  Et l’assassinat ignoble de l’Honorable Chérubin Okende vient confirmer, de manière dramatique, que personne d’entre nous n’est à l’abri des effets du banditisme, des règlements de compte ou des jugements populaires expéditifs ».

Aussi, le CLC  structure demande-t-il  de reconnaître que l’assassinat de Chérubin Okende est la conséquence du climat politique qui « empoisonne la vie nationale et se doit d’être le symbole de notre mauvaise conscience d’avoir été trop loin dans nos oppositions. Il est donc un appel pressant à quitter ce climat excessif d’intolérance politique ».

La RDC ne peut donc pas prétendre à la victoire contre l’ennemi extérieur alors qu’elle est profondément divisée à l’interne.

Au-delà de ces guerres, le CLC a soulevé la précarité à laquelle fait face le pays, accentuée par la hausse du coût de la vie qui plonge le peuple dans le désespoir et le met à la merci de la manipulation et de la rumeur mais aussi le processus électoral actuel ne cesse de rencontrer de nombreuses difficultés et « l’enjeu, pour nous tous, est d’éviter que les élections aboutissent à un désordre général ou qu’elles conduisent à une solution de force qui ne puisse garantir la légitimité du pouvoir qui en sera issu».

Tout en promettant de situer en première ligne pour défendre l’intérêt fondamental de la population, le CLC a exhorté le peuple à se souvenir des propos tenus par le pape François lors de sa visite en RDC : « Courage, frère et sœur congolais, relève-toi ! Reprend dans tes mains, comme un diamant très mur, ce que tu es : ta dignité, ta vocation à garder en harmonie et en paix la maison que tu habites ! ».

Déborah Nitu