Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le Royaume-Uni introduit un nouveau plan commercial post-Brexit pour les pays en développement 

·       Le plan commercial innovant du Royaume-Uni pour les pays en développement entrera en vigueur le 19 juin. 

·       Ce plan permettra de réduire les droits de douane sur les marchandises importées au Royaume-Uni en provenance de 65 pays en développement.  

·       Cela permettra de réduire les coûts d’importation de plus de 770 millions de livres sterling par an, ce qui profitera aux consommateurs et aux entreprises britanniques. 

Lundi 19 juin 2023, le Royaume-Uni simplifiera radicalement les règles commerciales et réduira les droits de douane sur les marchandises en provenance des pays en développement, ce qui permettra aux entreprises et aux consommateurs britanniques d’économiser des millions de livres par an. 

Le nouveau plan commercial post-Brexit pour les pays en développement (DCTS), qui entre en vigueur aujourd’hui, couvre 65 pays pour plus de 3,3 milliards d’habitants, dont plus de la moitié en Afrique. Ce plan élimine ou réduit les droits de douane et simplifie les règles commerciales, ce qui permet à un plus grand nombre de produits d’adhérer au système et le rend plus accessible que celui de l’UE, dont le Royaume-Uni était auparavant membre.  

Il profitera aux pays en développement désireux de diversifier et d’accroître leurs exportations, ce qui contribuera à leur prospérité et réduira le besoin d’aide.  

Il permettra aux entreprises britanniques d’économiser plus de 770 millions de livres sterling par an en supprimant ou en réduisant les droits de douane sur plus de 9 milliards de livres sterling de marchandises importées, en élargissant le choix des consommateurs britanniques, en réduisant le prix de nombreux produits tels que les vêtements, les denrées alimentaires et les jouets pour enfants, et en créant des opportunités pour les entreprises britanniques de s’ouvrir à l’international tout en développant l’économie britannique. Si les pays en développement augmentent leurs échanges avec le Royaume-Uni dans le cadre de ce plan, les entreprises pourraient économiser des millions supplémentaires sur les coûts d’importation au fil du temps. 

Le ministre du Commerce international, Nigel Huddleston, a lancé le programme lors d’une visite du plus grand parc industriel d’Éthiopie, Bole Lemi. L’Éthiopie, qui échange déjà pour 838 millions de livres sterling de marchandises avec le Royaume-Uni, ne paie aucun droit de douane sur 100 % des marchandises exportées vers le Royaume-Uni. Grâce au nouveau plan commercial, l’Éthiopie et 46 autres pays pourront produire des biens en utilisant des pièces provenant d’un plus grand nombre de pays, ce qui augmentera le potentiel commercial avec le Royaume-Uni. 

Le ministre Huddleston a déclaré dans un parc :  

« Ce projet est un exemple éclatant de l’exploitation par le Royaume-Uni de son statut de nation indépendante sur le plan commercial et je suis ravi qu’il soit mis en œuvre aujourd’hui. 

« Il créera des opportunités pour les entreprises du monde entier, soutiendra les moyens de subsistance, créera des emplois et diversifiera les chaînes d’approvisionnement locales et internationales. Les entreprises et les consommateurs britanniques en bénéficieront également, car les coûts d’importation d’un large éventail de produits diminueront. » 

Andrew Mitchell, ministre d’État britannique des Affaires étrangères, en charge du développement et de l’Afrique a déclaré :  

« Le nouveau plan commercial britannique pour 65 pays en développement, le DCTS, montre comment le commerce peut servir la croissance économique».

 « Il profitera aux commerçants du monde entier, notamment aux entreprises dirigées par des femmes, que nous soutenons dans le cadre du programme de partenariat commercial du Royaume-Uni».  

Au cours de sa visite à Addis-Abeba, capitale de l’Éthiopie et siège de nombreuses entreprises internationales, le ministre Huddleston rencontrera des entreprises britanniques et éthiopiennes pour discuter de la manière dont elles peuvent bénéficier du DCTS et des nouveaux moyens de travailler avec les entreprises locales et d’autres gouvernements pour développer le commerce. 

Le programme profitera aux entreprises du monde entier et aux entreprises britanniques qui échangent quotidiennement avec ces pays des produits tels que les bicyclettes et le matériel de camping.  

Le vice-président exécutif de Specialised Bicycle Components Inc. Robert Margevicius a déclaré :  

« Le DCTS nous permet de maintenir notre chaîne d’approvisionnement dans des pays comme le Cambodge et de continuer à intégrer des composants provenant de toute la région, y compris du Viêt Nam. »  

« Nous nous engageons à conserver nos travailleurs et à maintenir la qualité. Nous produisons des cadres de haute qualité au Cambodge et Specialised utilise les avantages du système pour investir dans ce niveau de production plus élevé».

Ben Price, directeur de la logistique internationale et de la conformité chez Halfords, a déclaré : 

« La révision des règles d’origine dans le cadre du plan commercial des pays en développement aura des avantages majeurs pour les pays les moins avancés et les entreprises qui s’approvisionnent dans ces pays. Dans le cadre du plan précédent, la complexité des règles d’origine signifiait que de nombreuses marchandises ne pouvaient pas bénéficier du droit de douane de 0 % ».   

« La libéralisation accrue et les options de règles introduites par le DCTS sont extrêmement bénéfiques et soutiendront les entreprises et la croissance économique dans certains des pays les plus pauvres. Le matériel de camping, comme les tentes, provenant des pays en développement de l’Asie du Sud-Est en est un bon exemple ».

·       Le DCTS couvre 37 pays d’Afrique, 26 pays d’Asie/Océanie/Moyen-Orient et 2 pays d’Amérique, offrant ainsi des opportunités commerciales diverses et intéressantes dans le monde entier.  

·       Le plan a été annoncé l’année dernière et, depuis, la législation a été finalisée pour le faire entrer en vigueur. 

·       Au cours des trois dernières années, le Royaume-Uni a importé en moyenne pour 22,8 milliards de livres sterling de marchandises en provenance des pays membres du DCTS.  

·       Avec le réseau britannique de huit accords de partenariat économique (APE), le DCTS signifie que plus de 90 pays en développement bénéficient désormais d’un commerce en franchise de droits ou en quasi-gratuité. 

·       Les procédures douanières restent les mêmes que dans le cadre des accords commerciaux préférentiels actuels, mais de nouveaux tarifs et de nouvelles règles d’origine s’appliquent aux pays les moins développés.