Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le tout premier PCA de son histoire , FPC : le Dr Emmany Dioko prend officiellement le bâton de commandement !

Le docteur Emmany Dioko Ngoy, président national de la ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social et, désormais, Président du conseil d’administration du Fonds pour la promotion culturelle, a officiellement pris ses fonctions hier, jeudi 27 juillet 2023. C’était au terme d’une cérémonie d’installation présidée au siège de cet établissement de l’Etat, à Kinshasa-Gombe, par le conseiller du Chef de l’Etat en manière de la culture, le directeur du cabinet de Mme la ministre de la culture.

Dans ses premiers mots, après avoir récupéré les arcanes de commandement, le docteur Emmany Dioko a vivement remercié le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour la considération et l’honneur qu’il ne cesse de faire à la jeunesse congolaise, en général. Il a rassuré, ensuite, de consacrer durant tout son mandat à la tête de cette entreprise, tous les efforts possibles en vue d’un travail digne et qui cadre avec la vision du président de la République, ainsi pour le rayonnement du FPC.

«Nous remercions d’abord le chef de l’État pour cette élévation. Vous savez à l’UDPS, on dit toujours qu’être cadre n’est pas un privilège, mais plutôt une charge. Et nous pensons avec certitude que nous allons rendre l’ascenseur au chef de l’État, mais aussi, nous allons travailler pour le bien-être de l’histoire de la culture congolaise. Je pense qu’ensemble avec toute l’équipe on va réussir», a indiqué, en substrat, le PCA Emmany Dioko, avant d’adresser ses chaleureux remerciements à toute la jeunesse de l’UDPS, son parti : «Et je remercie la jeunesse de l’UDPS qui m’a accompagné, et qui va continuer à m’accompagner».

Avec le PCA Emmany Dioko, cap pour la relance du FPC

Il a été bien clair dans ses propos : Mettre le cap, coûte que coûte, pour réussir le combat de la relance du FPC, gage de la valorisation de la culture congolaise et, même, de sa force au niveau continental  et mondial. C’est de cette manière, en effet, qu’il  a rassuré, avec verve, que l’une de ses missions les plus régaliennes à la tête du Fonds pour la promotion culturelle, à partir du jour de prise de ses fonctions est notamment, la valorisation de la culture, de l’art et du patrimoine de la RD. Congo.

Rendez-vous aujourd’hui au Stade de Martyrs 

Par ailleurs, le président national de la jeunesse de l’UDPS a profité de l’occasion pour donner un mot d’ordre à tous les jeunes du parti vivant à Kinshasa, de se retrouver aujourd’hui vendredi 28 juillet au Stade de martyrs, pour la cérémonie du lancement officiel des IXès jeux de la francophonie. «J’invite tous les jeunes à être présents demain au Stade de martyrs en tenue blanche et drapeau de la RDC en main, parce que le Chef de l’Etat est en train de travailler d’arrache-pied pour que la jeunesse congolaise puisse avoir de la valeur», a-t-il lancé.

Il y a lieu de rappeler que le Fonds pour la promotion culturelle est une entreprise de l’Etat créée par une ordonnance-loi le 3 avril 1987. Depuis sa création, tous les comités dirigeants connus dans cette entreprise étaient tous nommés par décrets ministériels. C’est le comité entrant, celui du Dr Emmany Dioko, qui a été nommé par ordonnance présidentielle.

Fidel Songo