Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Les militants de l’UDPS accusent Georges Mawine de « cession d’une carrière minière à 15 millions de dollars  » 

*L’étau se resserre davantage autour de Georges Mawine, ancien ministre des mines dans la province du Haut-Katanga. Quelques jours après son limogeage au poste de ministre, Mawine serait au centre d’un grand scandale. Georges Mawine,  alors à l’époque ministre des mines, est accusé d’avoir cédé d’une manière illégale, une carrière minière sur la route Likasi derrière  » CMCO ».

Dans une déclaration faite ce mardi 27 juin, les militants du parti présidentiel dont le surnommé  » Général Fantôme », révèlent que Georges Mawine aurait réussi une telle démarche, avec la complicité du Directeur Général de la Gécamines, M.   Ntambwe.

D’après les mêmes sources, c’est au coup de 15 millions de dollars américains que les remblais de la Gécamines auraient été vendus par Mawine.

En novembre 2022, la coopérative minière du Katanga était montée au créneau pour accuser Georges Mawine de s’être approprié la carrière de Sokoroshe et d’avoir placé des militaires sur ce site situé sur la route Likasi pour ses intérêts mesquins.

Après ces accusations, les militants de l’UDPS s’étaient, à leur tour, soulevés pour dénoncer la cession d’une autre carrière par le même Mawine. 

Ces soulèvements avaient débouché sur l’arrestation d’un militant de l’UDPS qui avait été libéré par la suite, après plusieurs manifestations au parquet de Lubumbashi.

Au centre de plusieurs polémiques suite aux  » bavures » commises à la tête du ministère des mines notamment, l’enrichissement illicite, les constructions anarchiques et autres, ces révélations enfoncent encore davantage le nouvel allié de Dany Banza, Ambassadeur itinérant du chef de l’Etat.

J.E/CP