Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Lutendele/Mont-Ngafula : la route des Caravanes dans les oubliettes

Les habitants du quartier Lutendele, situé dans la commune de Mont-Ngafula, sont inéluctablement au bout de leur patience. Et pour cause, la non-prise en compte de la construction de la route de Lutendele, dite route des Caravanes ou de la Civilisation,  qui est restée depuis l’époque coloniale dans un état de défoncement avancé.

De tous les projets du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  à savoir ; le programme d’urgence de 100 jours, Tshilejelu, le Programme de Développement Local de 145 Territoires et toutes les autres interventions ponctuelles, aucun d’entre eux n’a pris en compte le quartier Lutendele qui se trouve aux encablures de 17 Kilomètres à peine du centre-ville. Comme quoi, Lutendele est resté dans les oubliettes du régime FATSHI.

Et pourtant, déplore cette même population, c’est dans ce coin de la partie Ouest de Kinshasa où sont extraits toutes les richesses qui construisent la Ville-province de Kinshasa et ses environs : Caillasses, moellons, sables, gravières…, tout cela provient de Lutendele qui regorge en son sein, plus de sept carrières.

Pas plus tard que samedi dernier, les mamans de Lutendele, sous la conduite de Madame Rose DET DAMOGO, ont exprimé leur ras-le-bol lors d’un sit-in organisé sur la place Un, Deux, Trois pour réclamer la construction de la route des Caravanes qui va de Mbudi terminus à Mitendi, longue de 21 Kilomètres.

Pour tromper la vigilance de la population de Lutendele, un panneau annonçant le début des travaux par l’autorité urbaine a été érigé à la bifurcation Mbudi-route des caravanes. Bientôt, voici une année depuis la pose de ce pseudo-lancement des travaux, aucune autorité ne veut endosser la responsabilité.

Tous, à l’unanimité, ignorent l’instance ou la personne qui avait placé un tel panneau.

La frasque est tellement à son comble que lorsqu’en plein 21ème siècle, un quartier nanti avec autant de carrières, que la moto soit l’unique moyen pour transporter les malades, les femmes enceintes, voire les   cadavres à acheminer dans des morgues.

Si, pendant la saison pluvieuse, la population se trempe souvent dans des flaques d’eaux jonchées des trous béants qui créent des lacs artificiels, pendant la saison sèche, par contre, c’est de la poussière intense que cette même population se fait avaler à longueur des journées, avec tous les risques des maladies du cœur.

Les mamans de Lutendele en sont, d’ailleurs, les premières victimes de cette route.

N’ayant pas obtenu gain de cause dans leurs revendications, que ce soit chez le Président de la République directement, ou le Gouvernement Sama Lukonde, celles-ci s’en remettent à la sagesse de la première Dame, la très distinguée Denise Nyakeru afin qu’elle plaide leur cause auprès de son mari le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dossier à suivre !

Eugène Khonde