Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Marche de l’opposition : Nouvel Elan dénonce une répression ‘’disproportionnée et barbare’’

Le Nouvel Elan d’Adolphe Muzito dit avoir suivi avec attention le déroulement de la marche organisée le 20 mai 2023 à Kinshasa par l’Opposition. Dans une déclaration politique de ce dimanche 21 mai, cette force politique dénonce et condamne ce qu’elle qualifie de ‘’répression disproportionnée, barbare, sanglante et inacceptable de la part des forces de l’ordre’’.

L’opposition, bien qu’ayant informé préalablement l’Autorité urbaine pour des dispositions sécuritaires utiles conformément à la loi, Nouvel Elan constate une sorte de répression qui va à l’encontre de la loi. Il indique que les images disponibles relatives à cette marche, font apparaitre une répression disproportionnée, barbare et sanglante inacceptable de la part des forces de l’ordre supposées assurer la sécurité des personnes et de leurs biens dans un Etat qui se veut réellement démocratique.

Eu égard à tout ce qui précède, le Nouvel Elan condamne avec véhémence «  l’usage excessif et disproportionné de la force par les agents de l’ordre en recourant à certaines voies de fait ayant occasionné de graves violations des droits de l’homme».

Il condamne aussi une sorte de ‘’complicité’’ de certains agents de la police avec une certaine ‘’milice’’ proche de l’Union Sacrée, armée de machettes en pleine capitale en train de patrouiller certains véhicules.

Plus loin, Nouvel Elan condamne également les actes de violence des agents de la police sur des civils sans défense et plus particulièrement celle sur un mineur dont la vidéo fait le tour du monde actuellement et rappelle que le non-respect d’un itinéraire ne suffit pas pour justifier de telles atrocités, de tels excès !

«Les velléités du régime de l’Union Sacrée à vouloir restreindre la liberté de manifestation de tout un peuple et ainsi étouffer l’aspiration démocratique de ce dernier», note-t-on.

Par ailleurs, Nouvel exige l’ouverture urgente d’une enquête indépendante afin de faire toute la lumière sur cette répression sanglante barbare, en déterminer les responsabilités et punir sévèrement les coupables conformément à la loi.  Cette enquête, précise ce parti,  devra également s’étendre sur la nature et les membres de la milice armée de machettes au moment où un phénomène analogue est observé dans la partie-Est de la ville de Kinshasa avec la milice « MOBONDO ».

Fidel Songo