Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Mise au point au sujet du réajustement réalisé au CNJF, Isidore Kwandja : «Un choix minutieux a été donc opéré pour combler les faiblesses constatées…»

Il y a lieu de rappeler à l’opinion que l’Ordonnance portant création, organisation et fonctionnement du Comité national des Jeux de la Francophonie a établi deux Départements : de Concours culturels et de Compétitions sportives ; et 13 Commissions.

Contrairement à tout ce qui se dit et s’écrit faussement, il faut noter que tous les Superviseurs de 13 Commissions et 2 Départements ont été maintenu à leur postes, à l’exception de celui du Département de Concours culturels qui a été pourvu, après quelques mois de vacance, suite à la démission de la Superviseur, Mme Yvette TabuInangoy, pour des raisons de santé.

Sur les 45 postes de superviseurs, superviseurs adjoints et rapporteurs qui étaient nommés précédemment dans les différents Départements et Commissions, 9 seulement ont été remplacés, notamment pour cause d’absentéisme et d’inefficacité dans la réalisation du travail qui leur avait été confié.

Le changement mineur qui a été fait dans quelques Commissions, a été dicté par le seul objectif de renforcer les équipes de travail.

À cet effet, un choix minutieux a été donc fait pour combler les faiblesses constatées et renforcer les équipes en place, afin de livrer les Jeux de qualité.

Le Président du Comité de pilotage et le Directeur du Comité national des Jeux de la Francophonie sont déterminés et engagés à matérialiser la volonté du Chef de l’État Félix TSHISEKEDI, à assurer le succès des neuvièmes Jeux de la Francophonie à Kinshasa et à faire honneur à notre pays.

IKN (titre de La Prospérité)