Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Mon point de vue sur la proposition de la Communauté Internationale concernant la transition politique au Congo)

(Par le Professeur Matthieu Yangambi)

Chers Compatriotes : La rédaction du journal en ligne « Le Mandat », en date du 18 juillet 2023, dans son article intitulé : « RDC : Transition, la Communauté Internationale chez Fayulu, nous a informé de l’intention de la Communauté Internationale de constituer une transition pacifique dans notre pays, la République Démocratique du Congo (RDC) après un consensus politique sur la gestion du pays. Une transition de deux ans a été proposée pour aboutir à des réformes et retour aux fondamentaux avec une formule 1 + 2 (un Président, Mr. Tshisekedi et deux Vice-présidents, M. Fayulu et Dr. Mukwege), la dissolution du Parlement et la mise en place du Haut Conseil de la République-Parlement de Transition, la dissolution des Assemblées provinciales et la nomination des Commissaires Généraux.

En date du 19 juillet 2023, le Comité Laïc de Coordination (CLC) venait de proposer un dialogue parmi les leaders politiques et sociaux compte tenu du climat de division profonde dans le pays. Selon le CLC, ce dialogue identifierait les réponses les plus adéquates et les plus urgentes aux multiples équations du moment. Le CLC nous demande, nous peuple Congolais, de nous ressaisir et qu’il n’était pas trop tard. 

Dans beaucoup de milieux de discussions politiques à travers le pays, les Congolais souhaitent une transition de quelques années. Beaucoup d’autres sont réticents et ne croient pas à une quelconque transition qui apporterait solutions aux problèmes cruciaux de notre pays. Ils considèrent que ce sera : « Plus ça change, plus c’est la même chose ». Evidemment, chaque Congolais a sa façon d’évaluer les difficultés que traverse le Congo et la façon d’apporter des solutions nécessaires pour le développement rapide du Congo.

Je trouve à mon avis que le consensus politique sur la gestion du pays que propose la Communauté Internationale n’est autre que le Forum que j’ai toujours réclamé. Les problèmes politiques du Congo sont tellement complexes que des solutions palliatives ne sont pas les bienvenues. Ce serait tourner autour du pot. Il faut des solutions approfondies émanant des discussions approfondies.

Je trouve que les solutions approfondies ne peuvent s’obtenir que dans un Forum ou les Congolais se mettent ensemble pour faire les états de lieux et prendre des décisions, en grande famille congolaise réunie, pour un meilleur avenir du Congo. Ceci est une meilleure manière de nous ressaisir.

Nous devons éviter de récréer un espace pour le partage de gâteaux et reprendre le cycle de complications politiques. Nous devons faire comprendre à chacun d’entre nous que devenir Président de la République Démocratique du Congo ne signifie pas être le propriétaire du Congo.

Les discussions dans le Forum seraient axées sur la paix, la prospérité et le développement du Congo. La culture politique au Congo serait maîtrisée par la famille congolaise unie dans le Forum. Une culture politique rénovée est indispensable pour la paix durable au Congo. C’est la politique qui gère le pays. Une mauvaise politique engloutit le pays, une bonne le développe.

Chers Compatriotes, pour l’intérêt commun, rassemblons-nous dans un Forum pour faire une table rase et redémarrer le Congo dans les normes politiques et sociales acceptables.

Quelques représentants volontaires du pouvoir (Union Sacrée de la nation), de l’ensemble de l’opposition, de la société civile, des mouvements citoyens et de certains Citoyens concernés, y compris la diaspora congolaise devraient se rassembler pour décortiquer très sérieusement et dans une ambiance familiale des problèmes de fond qui ont conduit le pays à ce niveau.

Le Forum est le seul cadre possible pour ramener les Congolais dans une salle et trouver des solutions nécessaires pour la paix durable, la prospérité et le développement rapide du Congo.

Sauvons le Congo à travers un Forum National Indépendant.

Professeur,

Yangambi Matthieu Waakalewae

0999 035 079