Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

‘‘Mopila’’: l’Association de Chauffeurs officiellement lancée à Kinshasa

La liste d’associations œuvrant en RDC s’allonge avec  celle des Chauffeurs, baptisée ‘‘Mopila’’. Son lancement a eu lieu, mercredi 17 mai 2023, au cours d’une cérémonie organisée dans la commune de Kasa-Vubu, en la salle Conforta. L’Association ‘‘Mopila’’ vient sans doute lutter contre les mauvaises conduites des chauffeurs aussi bien à Kinshasa qu’à travers le pays et de les outiller au civisme routier et, pourquoi pas, les défendre pour leur permettre de jouir de leurs droits.

Dans son mot, Eric Manyanga, Président de l’Association, a soulevé quelques difficultés dont font souvent l’objet les chauffeurs. Il s’agit de tracasseries routières, vol des véhicules, travail sans contrat, arrestations arbitraires.

 « L’objet de la cérémonie de ce jour était le lancement officiel de notre structure, l’association  de chauffeurs MOPILA. Notre thème pour aujourd’hui était les problèmes et les solutions liés au métier de chauffeur. Nous avons dit que notre métier rencontre plusieurs problèmes. Raison pour laquelle, nous sommes venue comme Asbl MOPILA pour régler ces problèmes-là dont les tracasserie routières, non  assurance médicale, le travail sans contrat. Nous voulons que le métier du chauffeur soit aussi professionnalisé comme les autres métiers », a déclaré Eric Manyanga. Et de poursuivre : « Nous allons commencer à faire des formations, des recyclages, des conférences avec l’aide de la presse pour que  nos message soient véhiculés, transmettre ce que nous avons à leur partager  concernant les codes de la route puisque que les chauffeurs n’ont pas parfois le temps pour participer dans des réunions, mais qui sont  actifs à l’écoute de la radio, mais aussi  à la télé »

Il a sollicité à l’occasion l’accompagnement des professionnels des médias pour une bonne sensibilisation des chauffeurs.

 « Nous allons créer des centres de formation professionnelle dans les jours à venir pour former les chauffeurs. C’est depuis longtemps que ce  pays ne dispose plus de permis de conduire. Alors, nous sommes en train de faire nos plaidoiries, chercher les autorités et les partenaires privés pour nous soutenir à ouvrir des centres de formation pour que les chauffeurs puissent avoir les documents qui les approuvent professionnellement », a-t-il complété.

Retenons que MOPILA travaille en partenariat avec plusieurs plateformes qui œuvrent dans le secteur des transports routiers, à savoir : YANGO, JICA, HOJA et PRCM-PDTK

Eunice Maleka et Marlène Ngalula