Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Nouvel  Elan : Adolphe Muzito attire l’attention de la CENI et interpelle

Nouvel Elan n’est pas contre la tenue des élections  le  20 décembre 2023,  mais plutôt non d’accord avec le fichier électoral mal conçu avec des irrégularités énormes. C’est ce qui ressort  de la déclaration de son président national  Paulin Mboma, publiée  dans une lettre datée de lundi 28 mai de l’année en cours et adressée au Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso.

Parmi ces irrégularités, Nouvel Elan situe l’absence, dans le fichier, des enrôlés de trois territoires  de Rutshuru, Masisi  et  Kwamouth.  Voilà, à les en croire, ce qui permet de  déclarer faux  le nombre des sièges  obtenus  supposé  trouvé  sur base du nombre total des enrôlés,  équivalant à 43 941 891, à diviser par celui des circonscriptions.

Selon les calculs  du Nouvel Elan, si ce fichier n’était pas fictif, il lui aurait manqué la présence de  plus de 12 millions d’enrôlés, référence  faite au quota obtenu  en 2018 dans ces  trois entités territoriales mises ensemble et  auxquelles  la CENI a réservé stochastiquement  16  sièges.

Dans le même ordre des choses, Nouvel Elan s’inscrit  au plus haut point en faux vis-à-vis du quotient électoral dont la fausseté, foi sur leurs calculs, rend  irrationnelle la  répartition des sièges.

C’est au regard de  ce qui précède que Nouvel Elan souhaite voir le projet de Loi relatif à la répartition des sièges être ‘’réservataire d’une fin  de non-recevoir.

Saint-Germain Ebengo