Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Processus électoral : L’ACAJ met en garde les membres du Bureau de la Céni

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) s’est dit « préoccupée » par les informations affirmant que certains membres du Bureau de la Ceni ont reçu les candidatures des membres de leurs familles à la députation nationale.

Pour cette plateforme, ces accusations «corroborées par plusieurs sources» sont non seulement une menace pour la confiance et la transparence recherchées par la Ceni mais vont également à l’encontre du serment d’entrée en fonction prêté par les membres du Bureau devant la Cour constitutionnelle les engageant à respecter le devoir de neutralité, d’indépendance et du secret de leurs délibérations.

«Dès lors, une telle situation qui s’apparente à un conflit d’intérêt ne peut que renforcer la méfiance ambiante à l’égard de la Centrale électorale. Car, il est de notoriété qu’un titulaire de charge publique se trouve en situation de conflit d’intérêts lorsqu’il exerce un pouvoir officiel ou une fonction officiel qui lui fournit la possibilité de favoriser son intérêt personnel ou celui d’un parent ou d’un ami ou de favoriser de façon irrégulière celui de toute autre personne ».

S’appuyant sur la jurisprudence de 2018, année électorale durant laquelle certains membres du bureau de la Ceni avait « avalisé et soutenu les candidatures de certains membres de leurs familles biologiques, l’ACAJ recommande à la Plénière de la Céni de prendre des dispositions urgentes aux fins d’expurger les listes de toutes les candidatures sujettes à des conflits d’intérêt avant de poursuivre que «Dans l’hypothèse où la Plénière se montrerait indifférente face à cette interpellation citoyenne, l’ACAJ  qui reste mobilisée sur cette question se réserve, le cas échéant, le droit de recourir aux instances judiciaires compétentes aux fins d’obtenir l’exclusion des listes électorales de toutes les candidatures porteuses de conflit d’intérêt ».

Pour finir, cette structure a recommandé aux membres du Bureau d’organiser un cycle électoral digne de confiance et de ne pas se laisser tenter par l’idée de considérer la Céni comme une arrière-cour des forces politiques et/ou sociales.

Déborah Nitu