Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

RDC : pour les prochaines élections, la Cenco veut jouer un rôle d’observateur électoral

A l’issue de cinq jours des travaux de la 60e session plénière, les évêques de la RDC affirment que l’Église catholique va jouer le rôle d’observation électorale à condition qu’il y ait des garanties de transparence. Pour cela, une commission a été mis en place afin d’assurer le suivi du processus électoral. 

 « Pour des élections crédibles, peuple congolais, réveille-toi de ton sommeil », c’est le message de la commission épiscopale nationale du Congo (Cenco) rendu public ce vendredi à Lubumbashi.

La Cenco demande avant tout la mise en place d’un cadre tripartite de concertation qui comprend la majorité au pouvoir, l’opposition et la société civile. Elle exige aussi un audit externe du fichier électoral, sinon, elle se retire du processus.

« Si elle n’a rien à cacher, la Céni ne devrait pas hésiter pour cette contre-expertise qui ne va pas déranger les délais. Mais si la Cenco et l’ECC (Église du christ au Congo) concluent que nous ne sommes pas dans les conditions d’observer des élections, donc ce qui se prépare ne sont pas des élections que nous pouvons recommander à la population », explique Monseigneur Donatien Nshole, le porte-parole de la Cenco.

Dans leur message, les évêques se sont montrés très sévères envers des candidats qui ne servent que leurs propres intérêts, des « opportunistes qui changent de camp, simplement pour des questions d’intérêt ». Ainsi, les évêques « déconseillent de voter pour ceux qui viennent avec comme suppléant leurs membres de famille, de voter pour les tribalistes et les népotistes, et ceux qui achètent les consciences ». 

Enfin, la Cenco recommande à la population de rester vigilante au cas où les résultats ne refléteraient pas la vérité des urnes. Elle annonce déjà qu’elle userait des voix pacifiques.

Rfi