Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tête-à-tête hier à la Cour Constitutionnelle, Dieudonné Kamuleta-Lucy Tam : OkendeGate  au menu des discussions ?

*Des sources officielles renseignent que leurs échanges ont duré plus d’une heure. Cependant, rien n’a, cependant, filtré   de cet entretien entre Dieudonné Kamuleta Badibanga, Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, et la Diplomate Lucy Tamlyn, Ambassadeur des Etats-Unis en RDC. Cette dernière était, pourtant, reçue en audience, hier mardi 25 juillet 2023, par son hôte, en son cabinet de travail. Doit-on imaginer l’affaire OkendeGate aurait-elle été au menu des discussions ?

« A l’issue de l’entretien qui à huis clos, la Cheffe de la mission diplomatique du pays de l’oncle Sam a décliné toute interview avec la presse », renseigne une source officielle, au sortir de la Diplomate américaine.

Néanmoins, il est prévisible que l’affaire Chérubin Okende, Opposant congolais assassiné dans des circonstances mystérieuses, soit l’objet de leur entretien. Pour rappel, c’est dans la matinée du jeudi 13 juillet que le corps sans vie du Porte-parole d’Ensemble pour la République, fut retrouvé gisant à bord de son véhiculé et criblé des balles.

Dans leur réplique qui, doit-on souligner, remonte à une alerte lancée la veille de cet événement effroyable, le camp de Moïse Katumbi dénonce l’enlèvement d’un des leurs dans les installations de la Cour Constitutionnelle.

Ce dernier venu répondre, aux dernières nouvelles, à une invitation d’un des Juges de cette Haute juridiction sur la déclaration de son patrimoine au terme de ses fonctions de Ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement au Gouvernement Sama Lukonde I.

Serait-ce, pour la Diplomate américaine, l’occasion de s’enquérir davantage sur les circonstances de cette disparition décriée, au jour même de la réplique, par les ténors de la Cour Constitutionnelle dans ses installations ?

Pour l’instant, nul ne le sait si ce ne sont que les parties prenantes à cet entretien à huis clos.

Expertise d’enquête

Dans le but de garantir l’indépendance de l’enquête sur l’ignoble assassinat de l’ancien Ministre des Transports, Voies et Communication, le Député national Chérubin Okende, le Gouvernement de la République démocratique du Congo a sollicité des Etats-Unis d’Amérique, de la Belgique, de la France et de l’Afrique du Sud, l’envoi des experts pour apporter leur expertise.

D’après une source diplomatique consultée par l’Agence congolaise de presse, c’est par le truchement du Vice-Premier ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumière, Peter Kazadi, que le Gouvernement congolais a entrepris cette démarche.

La Pros.