Switzerland

L’invité: L’indispensable nouvelle donne agro-alimentaire

Un lien entre changement climatique et déstabilisation de la biodiversité? L’agriculture industrielle. Celle qui fait refuser l’accord Mercosur à un nombre croissant de pays européens: les immenses monocultures de soja ou de palmiers à huile. Ce soja ne sert nullement à nourrir les populations locales mais nos animaux des élevages industriels ou à augmenter la productivité des vaches laitières – au risque de faire chuter le prix du lait. Quant à l’huile de palme, elle est aujourd’hui l’ingrédient majeur de la «malbouffe» industrielle. C’est pour cela que la forêt tropicale part en fumée, relâchant d’immenses quantités de gaz carbonique.

Un lien entre santé de la Terre et santé humaine? Le monde comptera bientôt 500 millions de diabétiques; les maladies attribuées par l’OMS à l’alimentation malsaine et au manque de mouvement progressent. En cause: trop de sel, trop de sucre, trop de viande, trop de tout dans nos assiettes. Il y a aujourd’hui sur Terre trois fois plus de personnes en mauvaise santé parce qu’elles mangent trop que de personnes souffrant de sous-alimentation. Le fast-food et l’agrobusiness sont bien les deux faces de la même médaille…

Cette fuite en avant vers la performance quantitative et le prix le plus bas possible doit être stoppée. Une nouvelle donne agroalimentaire est indispensable, fondée sur cinq critères: la santé, la diversité (gustative et génétique), le juste prix – car le producteur doit pouvoir vivre dignement de son métier, et un mode de production travaillant avec la nature et non contre elle.

Partout dans le monde, des producteurs et des consommateurs s’inspirent de ces principes, de nombreuses organisations les incarnent et les promeuvent, développant un modèle économique novateur orienté vers la qualité. Qualité du produit, qualité gustative et nutritionnelle; qualité de l’environnement; qualité de vie du producteur. Reste à faire de ces bonnes pratiques éprouvées la loi pour tous, les services sociaux apportant leur contribution en s’engageant auprès des plus démunis pour faire valoir le droit universel à une alimentation saine et suffisante.

En juin dernier paraissait la synthèse du Programme national de recherche «Alimentation saine issue d’une production alimentaire durable», dont une des conclusions est «que souvent, les régimes alimentaires prévenant les maladies chroniques et dégénératives sont aussi bénéfiques pour l’environnement». La Semaine du goût, qui fête cette année sa 20e édition, nous offre de nombreuses occasions d’illustrer cette convergence essentielle, de faire le choix de la qualité, de l’innovation, de la diversité… et de promouvoir l’indispensable nouvelle donne agroalimentaire.

Football news:

Gattuso über das 1:0 gegen Sociedad: das Spiel hing davon ab, ob Napoli das Playoff-Ziel mehr als zur Hälfte lösen würde
Der Sturz des Portugiesen, den Cristiano über sich gestellt hatte. Von Chelsea und Mercedes in 16-bis zur Anzeige in Kuban und dem Begriff für Drogen
Juve verhandelt mit dem entlassenen Sarri über eine Vertragsauflösung. Der Trainer erhielt 5,5 Millionen Euro pro Jahr, Juventus begann mit seinem ehemaligen Cheftrainer Maurizio Sarri, der im August nach dem Abstieg der Turiner im Achtelfinale der Champions League gegen Lyon entlassen worden war, Gespräche über die Auflösung des Vertrages. Bislang können sich die Parteien nicht auf die Höhe der Entschädigung für den 61-jährigen einigen, berichtet der Journalist Nicolo Skira. Sarrys Vertrag mit Juve läuft noch bis Sommer 2022. Der Trainer verdiente beim Verein 5,5 Millionen Euro pro Saison
Fonseca über das 0:0 gegen ZSKA Sofia: die Qualität des Spiels von Roma in der Serie A ist anders, aber das ist normal. Die Rotation ist notwendig
Wolfsbergs Lindl gehört zu den Anwärtern auf den Titel des Spielers der Woche in der Europa League. Er erzielte 3 Tore für Feyenoord
Arteta nach dem 3:0 mit Dundalk: Jetzt wird es für mich schwieriger, die Startelf von Arsenal zu wählen
Tschertschessow gratulierte Maradona zum 60. Geburtstag: Menschenglück, Diego!