Switzerland

Le «finish» incroyable d’Alaphilippe

Julian Alaphilippe n’en a peut-être pas fini de stupéfier les suiveurs de la Grande Boucle. A la Planche-des-Belles-Filles, il a attaqué les cadors de la montagne et fini avec Geraint Thomas. Vendredi, il a même fait plus fort que le double champion olympique de poursuite par équipes et les spécialistes de l’effort solitaire, gagnant le seul contre-la-montre individuel sur cette édition 2019.

Tout au long du parcours, le coureur de la Deceunick-Quick Step a été régulièrement le plus fort. Alaphilippe a conservé entre 4 et 6 secondes de bonus sur le cycliste gallois aux trois temps intermédiaires. C’est en toute fin d’épreuve, que le Français a creusé irrémédiablement l’écart. Il a profité d’un court passage à 17% pour définitivement asseoir sa supériorité.

Entre la flamme rouge et l’arrivée, le maillot jaune a tout simplement explosé Geraint Thomas et Egan Bernal, les deux favoris désignés au départ de l’épreuve, il y a deux semaine à Bruxelles. Alaphilippe a parcouru les mille derniers mètres en une minute et 27 secondes, là où le tenant du titre a mis neuf secondes de plus et le Colombien perdu la bagatelle de 14 secondes. C'est énorme.

Est-ce à dire qu’Alaphilippe aborde l’étape du Tourmalet dans la peau du favori? Rien n’est moins sûr. Car si cette 14e étape n’est longue «que» de 117,5km, elle proposera une fin musclée. A une soixantaine de kilomètres de l’arrivée, se dressera le Col du Soulor (1re catégorie, 11,9km à 7,8%). Il faudra ensuite se taper le géant des Pyrénées (hors-catégorie, 19km à 7,4%).

Il convient de ne pas oublier qu’il y a trois ans déjà, le Français s’était imposé sur l’étape-reine du Tour de Californie, au sommet de Santa Barbara County. Une montée sympathique de 12km à 8% de moyenne. Des coureurs comme George Bennett, Laurens Ten Dam, Rohan Dennis, ou encore Samuel Sanchez et Andrew Talansky n’avaient vu que sa roue arrière.

Football news:

Griezmann erzielte erstmals seit Februar in La Liga mit einem Messi-Transfer
Suarez kam in der Liste der besten Barça-Torschützen der Geschichte auf Platz 3
Guardiola hat zum ersten mal in seiner Karriere 3 Auswärtsspiele in einer Meisterschaft in Folge verloren
Marotta über Lautaro: Er zeigte nicht den geringsten Wunsch zu gehen
Conte über das 1:2 gegen Bologna: Inters Niveau ist viel niedriger als erwartet
Jürgen Klopp: Liverpool braucht keinen Rekord, sondern drei Punkte. Man kann den Rekord nicht brechen, wenn man die ganze Zeit darüber nachdenkt
Klopp über 2:0 gegen Aston Villa: Liverpool ist erfolgreich, weil er schwierige Spiele gewinnt