Switzerland

Politique suisse: Le président du PDC, Gerhard Pfister, n’a pas de plan B

Le PDC décidera de sa fusion avec le PBD et de l’adoption de son nouveau nom, «Le Centre», ce samedi lors de l’assemblée des délégués du parti. En cas de non, il devra trouver une autre stratégie.

Le président du PDC Gerhard Pfister a exhorté ses troupes samedi à voter pour la fusion du parti avec le PBD et pour un changement de nom.

Le président du PDC Gerhard Pfister a exhorté ses troupes samedi à voter pour la fusion du parti avec le PBD et pour un changement de nom.

Keystone

La direction du PDC n’a pas de plan B au cas où les délégués n’approuveraient pas la fusion avec le PBD et le nouveau nom, «Le Centre», selon Gerhard Pfister lors de l’assemblée des délégués du parti samedi. En cas de non, il faudra imaginer une nouvelle stratégie.

Si le non devait l’emporter, les délégués devraient décider au printemps prochain quelle direction le PDC entendra prendre en vue des élections fédérales de 2023, a relevé Gerhard Pfister. C’est à la même période que le parti devra lui choisir un successeur. La responsabilité d’une nouvelle orientation incombera alors à ceux qui n’auront pas soutenu la fusion voulue par la direction actuelle, a souligné le patron du PDC.

En changeant de nom et en fusionnant avec le PBD, le PDC pourrait résoudre un problème structurel qui le mine depuis 40 ans, a poursuivi le Zougois. «Nous n’avons jamais réussi à sortir de nos régions d’origine parce que nous sommes perçus comme un parti catholique et religieux».

Convaincre 20% de la population

Selon lui, en élargissant sa base, le parti pourrait ainsi espérer gagner un électorat potentiellement de 20%. Lors des élections fédérales 2019, le PDC n’avait pas récolté plus de 11% des suffrages.

Il a également précisé que le nouveau nom ne s’appliquerait qu’au parti national. L’autonomie cantonale est pleinement garantie, a-t-il assuré. Les sections cantonales auront jusqu’en 2025 pour décider de suivre ou non le parti national.

Gerhard Pfister s’exprimait dans ses terres à Unterägeri (ZG), d’où son discours a été diffusé dans les douze autres lieux où les délégués se sont réunis. En raison de la pandémie de Corona, le PDC a choisi de tenir son assemblée dans 13 différents lieux, par groupe de 30 à 50 personnes selon les exigences sanitaires cantonales. Près de 400 délégués au total s’étaient inscrits.

Une majorité des deux tiers est nécessaire pour que le changement de nom soit entériné. La base du parti s’était prononcée en faveur de cette modification avec une majorité de 60,6% lors d’un scrutin en ligne où la participation avait atteint 27,2%. Cette décision préliminaire a un caractère contraignant pour les délégués.

ATS/NXP

Football news:

Nagelsmann über das Interesse von Real Madrid: Nicht das Schlimmste, was man Lesen kann, definitiv. Aber die Medien haben nicht immer Recht
Hazard erzielte und gab in La Liga zum ersten mal seit Oktober 2019 einen Torschuss ab
Ronald Koeman: Griezmann spielt in den letzten spielen gut. Aber wir brauchen auch Tore von anderen Spielern, sagte Barcelona-Trainer Ronald kouman über Stürmer Antoine Griezmann. Nicht nur Griezmann muss einen Schritt nach vorne machen, wir können ihn nicht zu stark unter Druck setzen. Er kämpft immer
Zlatan Ibrahimovic: Milans Sieg in der ersten Runde kostet nichts. Wir müssen zu uns kommen
Alan Shearer: Foden erinnert an Gascoigne. Pep war geduldig und erntet die Früchte
Simeone über den Wechsel von Suarez: im Gespräch am Telefon spürte er Leidenschaft, Energie. Atletico-Trainer Diego Simeone Sprach vor seinem Abschied vom FC Barcelona von einem Telefonat mit Stürmer Luis Suarez
Guardiola über 3:1 gegen Cheltenham:auch beim 0:1 nicht entmutigt. City hatte von der ersten Minute an klare Momente