Switzerland

Qantas supprime 6000 emplois

La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé jeudi la suppression de 6000 emplois et le maintien au sol d'une centaine d'appareils pendant un an. Ces mesures visent à économiser plus de 9 milliards d'euros sur trois années «d'activité réduite».

«Nous devons nous mettre en position pour plusieurs années où le chiffre d'affaires sera bien moindre. Et cela signifie de devenir une plus petite compagnie à court terme», a affirmé dans un communiqué le directeur général Alan Joyce, commentant la suppression de plus d'un poste sur cinq. La chute de la demande avait déjà forcé Qantas à suspendre jusqu'en octobre tous ses vols internationaux, en dehors de ceux vers la Nouvelle-Zélande.

Défi du Covid

«Le Covid représente le plus grand défi auquel le transport aérien ait jamais été confronté dans le monde», a écrit le groupe. «Le plan est conçu pour prendre en compte l'incertitude qu'entraîne la crise, préservant autant d'actifs et de compétences clés que le groupe peut raisonnablement conserver», a-t-il estimé.

Sur les 29'000 salariés du groupe actuellement, 15'000 doivent rester au chômage technique jusqu'au retour des vols internationaux. Pour traverser cette crise, le groupe compte également lever 1,9 milliard de dollars australiens (1,23 milliards de francs) en émettant des actions nouvelles. Les suppressions d'emplois vont concerner Qantas et sa filiale «low cost» Jetstar.

Raisonnablement optimiste

La compagnie s'est dite raisonnablement optimiste pour son avenir. «Près de deux tiers de nos bénéfices d'avant la crise provenaient du marché national, qui a des chances de se remettre le plus rapidement», a souligné M. Joyce. «Nous sommes numéro un sur les liaisons classiques et à bas coût en Australie, où les distances rendent le transport aérien essentiel».

Son seul concurrent australien, Virgin Australia, s'est mise en cessation de paiements en avril, et discute avec deux repreneurs potentiels, Bain Capital et Cyrus Capital Partners.

(ats/Le Matin)

Football news:

Dieser Spieler feierte den Einzug in die La Liga so seltsam, dass er einen Kokain-Test machen musste. Das Ergebnis ist negativ
Liverpool ist bereit, für Thiago 20 Millionen Euro anzubieten, Bayern fordert 40 (Sport Bild)
PSG fordert Barça Dembélé und 80 Millionen Euro im Gegenzug für Neymar (El Chiringuito TV)
Kike Setien: ich Sehe mich in der nächsten Saison als Barça-Trainer
Disneys touristisches Paradies, wo die MLS und die NBA zurückkommen: 50+ Spielplätze, die Dunkelheit der Kinder zur gewohnten Zeit, Comic-Figuren überall🧞 ♂️
Sulscher über die Abschaffung von Ban Manchester City: Das sollen andere diskutieren. Das ist nicht mein Job
Zidane über Bale: die Leute versuchen, unseren Konflikt zu erfinden, aber Sie werden nichts erreichen. Wir sind eins