Switzerland

Revue de presse Covid: La Suisse est devenue le «mauvais élève» en Europe

La deuxième vague submerge l’Europe. Revue de presse du jeudi 29 octobre.

Simonetta Sommaruga et Alain Berset, à Berne, le 18 octobre discutent de la stratégie Covid de la Confédération.

Simonetta Sommaruga et Alain Berset, à Berne, le 18 octobre discutent de la stratégie Covid de la Confédération.

(KEYSTONE/Marcel Bieri

«La Suisse rattrapée par la deuxième vague», titre le quotidien français «Le Monde» dans un article de son édition du jour signé Serge Enderlin. Après avoir «traversé sans encombre le premier assaut», écrit le journaliste, «la Suisse est désormais l’un des pays les plus touchés du continent».

«ll y a trois semaines encore, Berne plaçait en « liste rouge» près d’une soixantaine de pays étrangers, la plupart européens, demandant à ses citoyens qui en revenaient de se mettre en quarantaine. Mais, désormais, c’est la Suisse elle-même qui est devenue un territoire à risque pour les autres, arborant le rouge sombre sur les cartes de la contamination. Signe de ce retournement de situation, le grand voisin allemand déconseille tout déplacement dans la Confédération».

«La Suisse fait maintenant partie des mauvais élèves», commente Didier Trono , épidémiologiste à l’EPFL dans les colonnes du quotidien. «Excès de confiance? Arrogance», s’interroge Serge Enderlin rappelant la phrase d’Alain Berset disant «agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire», une formule qui se retrouvait même sur des T-shirts. Contrairement à une idée reçue, conclut l’article «ne sont pas plus civiques ou disciplinés qu’ailleurs». Le député socialiste vaudois Samuel Bendahan va plus loin. Selon lui «des pressions extrêmement importantes de la part des lobbys et des grandes fortunes pour éviter de nouvelles mesures auraient créé cette «paralysie du Conseil fédéral et cette immense cacophonie» nationale.

Un appel de scientifiques qui n’a pas été entendu


Dans «Libération», c’est un médecin qui tient un journal de bord qui se désespère que lui et un collectif de scientifique n’aient pas été entendus. «Depuis plus de six mois, la nécessité du port de masques en lieu clos, l’aérosolisation, l’existence d’une possibilité de contamination des enfants et la nécessité de proposer le port du masque dès 6 ans, la nécessité de poursuivre et d’amplifier au maximum le télétravail, de poursuivre l’isolement et la protection des vulnérables, a été systématiquement combattu et ridiculisé par des experts de plateau qui venaient vendre leur soupe, profiter d’un quart d’heure de célébrité express que d’autres aujourd’hui paient au prix fort». Christian Lehmann, médecin et écrivain fait partie du collectif «Du côté de la science, né de manière informelle entre soignants sur les réseaux sociaux».

Un test salivaire performant

«Les Echos», quotidien économique, reprend une information du Centre national de recherche scientifique (CNRS) sur un test salivaire aux résultats convaincants pour remplacer les écouvillons actuellement utiliser pour des prélèvements dans le nez. «Une étude clinique du test EasyCov, visant à détecter la présence du virus SARS-CoV-2 dans la salive, livre ses résultats intermédiaires, après extraction des données pour 220 sujets recrutés au centre de dépistage du CHU de Montpellier à partir du 16 septembre. «Ce test de détection du SARS-Cov-2 démontre ses performances en décelant 35 cas positifs parmi les 40 de la cohorte, symptomatiques ou asymptomatiques, détectés en RT-PCR. EasyCov détecte ainsi 87,5 % des patients positifs en RT-PCR. Par ailleurs il comporte très peu de faux-positifs (spécificité de 99,4 %)», lit-on sur le site du CNRS.

L’Europe doit se coordonner pour les vaccins

Dans le «Figaro», c’est Charles Michel, président du Conseil européen qui en appelle à une meilleure coordination dans la lutte contre le virus au niveau européen. «L’Europe en est maintenant à devoir éviter le drame. C’est pourquoi il est urgent d’agir au niveau européen. Il y a un lien entre le niveau d’intensité des mesures restrictives que les États membres sont en train de prendre et la question de l’efficacité de notre stratégie commune. Deux solutions peuvent être utilisées pour limiter la propagation du virus. La première, la plus facile à décider, est le verrouillage qui a d’énormes conséquences politiques, économiques, sociales, psychologiques, voire démocratiques. L’autre option, c’est une plus grande coordination dans le testing, le traçage et dans les vaccins». C’est cette dernière qui aurait sa préférence.

Football news:

Holand besteht weiterhin darauf, dass er ein Monster ist. Der Schnellste in der Geschichte der Champions League erzielte 15 Tore (und fügte 16 hinzu)
Kuman über den Sieg gegen Dynamo Kiew: haben Ihr Ziel erreicht - kamen in die Playoffs
Sulscher über 4:1 gegen Easton: Manchester United spielte intensiv, genoss die Partie. Wir haben von Anfang an intensiv agiert, die Jungs haben mit der Jagd gespielt und das Spiel genossen. Es ist Champions League, Old Trafford-natürlich ist es ein Vergnügen, hier zu spielen. Wir haben schöne Tore geschossen, ich bin zufrieden
Stürmer ferencvarosha ließ Cristiano jubeln: er feierte ein Tor in seinem Stil. Ronaldo reagierte mit einem Tor und einem sehr bösen Blick
Morata erzielte 5 Tore in 4 spielen in der Champions League für Juve. Sein bestes Ergebnis - 5 für 12 Spiele in der Saison 2014/15
Holand erzielte 15 Tore in der Champions League am schnellsten. 7 Spiele besser als der Rekord
Der absurde Pass des Champions-League-Spiels: Stürmer Brügge wollte nicht in den Bus, und er wurde rausgeschmissen