Switzerland

Tuerie de Parkland: le policier passif s'explique

Le policier cloué au pilori pour ne pas être intervenu lors de la fusillade mortelle du 14 février dans un lycée de Parkland en Floride s'est dit lundi «hanté» par le drame, ajoutant qu'il aurait aimé faire plus pour sauver les 17 victimes du tireur.

«J'étais là pour protéger»

«Cela me hante», a révélé Scot Peterson, l'ex-adjoint du shérif du comté de Broward, qui s'exprimait pour la première fois sur la fusillade. «J'ai repris cette journée par tous les bouts, avec un million de scénarios différents, mais au bout du compte, j'étais là pour protéger et j'en ai perdu 17», a-t-il expliqué dans le Washington Post et sur NBC.

M. Peterson, 55 ans, a assuré la sécurité dans des établissements scolaires pendant plus de 20 ans. Le 14 février, il était le seul garde armé sur le campus du lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, au nord de Miami, quand Nikolas Cruz, un ancien élève, a ouvert le feu au fusil semi-automatique. Il a tué 14 élèves et trois membres de l'encadrement, avant de s'enfuir parmi la foule. Il a été arrêté peu après et a été inculpé de 17 meurtres avec préméditation.

«Ça me déchire le coeur»

Scot Peterson a été limogé, accusé par sa hiérarchie de n'avoir «rien fait» pour stopper le tueur après être apparu passif, à l'extérieur du bâtiment, sur une vidéo filmée le jour de la fusillade. Le président Donald Trump l'a même traité publiquement de «lâche».

«Je dois bien», a-t-il répondu à NBC, qui lui demandait s'il admettait avoir failli à ses responsabilités.

«Je vis avec ça, a-t-il ajouté. Je suis un être humain. Dans un monde parfait, je me serais dit: je sais qu'il y a un tireur. Je vais aller au troisième étage et le trouver ».

«Avec ce que je sais aujourd'hui, j'y serais allé en un éclair. C'était mes enfants. Je ne savais pas. Ça me déchire le coeur, je me dis pourquoi? », dit-il.

Accusations démenties

Dans le Washington Post, il explique ne pas être entré dans le bâtiment car il ne savait pas d'où venaient les tirs et dément aussi être resté passif. «Je suis sur les appels radio. Je sécurise l'école. J'évacue les élèves de la cour. Ils ont les vidéos et les relevés d'appels, il y a toutes les preuves», dit l'ancien adjoint du shérif.

«On n'avait pas le temps de réfléchir, c'est arrivé et j'ai réagi», ajoute-t-il, tout en admettant en parlant du tueur: «C'était mon travail mais je ne l'ai pas trouvé». (afp/nxp)

Créé: 04.06.2018, 22h01

Football news:

Sheffield beendet die Saison ohne Niederlage gegen die Klubs aus London. 22 Punkte in 10 spielen und 5 Heimsiege
Bonucci über das Remis bei Juve gegen Atalanta: Wir müssen auf das Ergebnis schauen. So werden Meisterschaften gewonnen
Sterling überholte YaYa Touré und wurde der 2.Torschütze von Manchester City in der Geschichte der APL
Gasperini über Zwei Juve-Elfmeter: Sie sind über allen Regeln in Italien. Mussten wir uns die Hände abschneiden?
Sarri über das 2:2 gegen Atalanta: Wir haben jetzt mit einer der besten Mannschaften Europas gespielt
Pep Guardiola: Manchester City hat Das Champions-League-Ticket auf dem Platz gewonnen. Ich hoffe, die UEFA lässt uns spielen
Atalanta hat die Serie ohne Niederlage auf 14 Spiele verlängert und steht in der Serie A auf Platz 3.Auf die Tore von Stürmer Duvan Zapata und Mittelfeldspieler Ruslan Malinowski Turiner antwortete mit einem Doppelschlag Cristiano Ronaldo mit Elfmeter