Cote d\'Ivoire
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Agnéby-Tiassa / Le candidat Patrick Edé rejette les résultats de la régionale – La démission de Dimba réclamée

fini la phase de proclamation des résultats par la Commission Electorale Indépendante, place maintenant au contentieux. Dans la Agnéby-Tiassa, le candidat indépendant Serge Patrick Edé arrivé en 3e position derrière Pierre Dimba du Rhdp et Maurice Boka du Ppa-Ci/Pdci, n’est pas du tout content de son rang. Il rejette en bloc les résultats proclamés par la Cei qui donnent Dimba vainqueur. Il fera des recours devant le Conseil d’Etat.

Serge Patrick Edé qui était lundi devant les journalistes dans son Qg d’Angré Djibi conteste tous les scores qui lui sont attribués et qui oscillent entre 0 et 7 voix. Plus cinglant, le score de son village Loviguié où il recueille moins de 5 voix et le score dans le village de son colistier en second qui est de zéro voix alors que celui-ci a bel et bien voté. A moins qu’il ait voté contre sa liste.

« Les résultats de la Cei révèlent que nous avons obtenu 6429 voix contre 65674 pour mon adversaire le ministre Pierre Dimba. A Au stade actuel, je veux affirmer avec la plus grande fermeté que ces élections régionales dans l’Agnéby-Tiassa ont été entachées de nombreuses irrégularités et de fraudes », s’est offusqué le candidat déclaré perdant. Et Serge Patrick Edé d’énumérer des faits d’irrégularités criardes. Le jour du vote, aux environs de 15h30, des personnes en chasubles estampillés conseil régional filtraient les entrées des lieux de vote après avoir dressé des barrages tout autour. Ce groupe était conduit selon le conférencier par le nommé Martial Essoh Grégoire, présenté comme un fervent soutien du candidat Dimba. Il pointe ici un empêchement de vote.

Les autres irrégularités soulevées par le candidat portent sur les pv de délibération. Selon la loi, le pv, pour être valable doit comporter un sticker ainsi que les signatures des secrétaires et des représentants des candidats. Contrairement à cette disposition, l’adversaire de Dimba relève des manquements graves. « A Agboville commune et sous-préfecture, le nombre de pv sans sticker apposé par les responsables des bureaux de vote est de 51 sur 69 soit 73,91 % des pv reçus », indique le conférencier. D’autres pv, relève-t-il ne comportent pas d’observations. 50 au total sur 69. Les pv ne comportant pas de signatures du deuxième secrétaire de bureau de vote. Ceci a été relevé dans la sous-préfecture de Loviguié. Autres anomalies constatées : des pv portant des écritures superposées, des ratures, absence d’écriture en lettres à la suite des chiffres…

Des défaillances qui font dire à Serge Patrick Edé que le candidat du Rhdp à qui tout cela a profité n’a pas gagné l’élection du 2 septembre. « Je suis consterné. La tricherie du président sortant n’a pas de mot et de qualificatif. Je vais saisir la Cei pour une requête en annulation pour que ces élections soient reprises dans l’Agnéby-Tiassa. Cependant je lance un appel au calme et à la sérénité. L’élection n’est pas la guerre. Nous avons démontré que nous ne sommes pas des fraudeurs. (…) Je demande la démission de Dimba du Conseil régional et du gouvernement. Il n’est plus digne de représenter la région », s’est élevé l’ancien cadre du Pdci en France.

Celui-ci n’est pas le seul à dénoncer les agissements du ministre Dimba Pierre. Après les résultats, la candidate aux municipales Fleur Aké Mbo faisait également cas de menaces et d’intimidation de ses superviseurs et d’un président de bureau de vote par le ministre et sa garde rapprochée. Pis, le ministre candidat aurait même ordonné la poursuite du vote au-delà de l’heure officielle de fermeture des bureaux de vote. On y aurait voté à en croire des témoins jusqu’à 20 heures voire 22h dans certains cas sur intervention du ministre Dimba.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr