Cote d\'Ivoire
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG Dignité d’Afrique sensibilise sur les grossesses, les VBG et le VIH/Sida en milieu scolaire à N’Denoukro

Bouaflé, 08 déc 2022 (AIP)- L’ONG Dignité d’Afrique a initié, mercredi 7 décembre 2022, une séance de sensibilisation sur les grossesses, les violences basées sur le genre (VBG) et le VIH/Sida en milieu scolaire à l’intention des élèves des écoles primaires de N’Denoukro (département de Bouaflé).

Cette séance de sensibilisation a eu lieu en collaboration avec la direction régionale de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, la direction régionale de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, la direction départementale des Eaux et forêts de Bouaflé.

« L’année dernière, nous avons constaté trois cas de grossesses de jeunes filles à l’école de N’Denoukro. Ce qui nous a le plus marqué, c’est le cas de l’élève de CM2, âgée de 11 ans. Ça m’a tellement touché et j’ai dit plus jamais de grossesse en milieu scolaire à N’Denoukro. C’est cette raison qui m’a amené a initié cette activité », a expliqué la présidente de l’ONG Dignité d’Afrique, Floriane Digbeu.

Mlle Digbeu a exhorté les enseignants et les parents à conjuguer leurs efforts pour lutter contre les grossesses précoces, le VIH/SIDA et les VBG pour garantir les études de leurs filles et ainsi leur permettre d’avoir un avenir radieux.

« J’ai accepté d’accompagner l’ONG Dignité d’Afrique dans le cadre de cette activité parce que je suis une mère de famille, un enfant de ce pays. Il est important que chacun à son niveau sensibilise sur ces fléaux, que nous puissions parler de ces fléaux pour que cela s’arrête », a indiqué la marraine, Dr Kpan Manou Françoise.

Dr Kpan a encouragé les élèves notamment les jeunes filles à éviter les rapports sexuels, à privilégier leurs études pour réaliser leurs rêves. Elle a demandé aux parents de veiller sur leurs filles.

Le sous-préfet de N’Douffoukankro, Doffou Jean Ferdinand, a salué l’ONG Dignité d’Afrique pour cette initiative qui contribue au développement harmonieux, à l’épanouissement et à la réussite de la jeune fille, soulignant que « l’Etat, la nation ivoirienne et les parents comptent sur la jeune fille pour un lendemain meilleur ».

Il a invité les parents à les scolariser. « Les filles ont un potentiel intellectuel très important qui doit être développé. Nous devons tous prendre conscience afin de les scolariser.

La Banque du Trésor de Bouaflé, partenaire de l’ONG a présenté à l’occasion ses produits dont les comptes courants et d’épargne ainsi que les bons et les obligations.

La campagne de sensibilisation était couplée à une opération de planting d’arbres.

(AIP)

ns/cmas