logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Cote d\'Ivoire

Côte d’Ivoire-AIP/ Présentation à Soubré d’un projet destiné à accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants

Présentation à Soubré d'un projet destiné à accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants


Soubré, 14 jan (AIP)- Un projet destiné à accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants, “ACCEL Africa”, financé par le gouvernement des Pays-Bas, a été présenté, lundi, à Soubré à l’initiative du Bureau international du travail (BIT).

Le projet “ACCEL Africa” est mis en œuvre dans les localités de Soubré et M’batto et prend fin le 30 novembre 2022. Cinq autres pays africains, outre la Côte d’Ivoire en sont bénéficiaires.

Son coordonnateur en Côte d’Ivoire, Euphrem N’Dépo, explique qu’il vise à accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement du cacao et de l’or issu de l’orpaillage à travers deux axes.

Un premier axe va permettre de générer des connaissances et des informations sur le fonctionnement de la chaîne de valeur cacao et or à travers des études, afin de mener des actions, en vue d’accélérer la lutte contre le travail des enfants.

Le second axe va permettre d’apporter des appuis pour lutter contre les causes profondes du travail des enfants en se focalisant sur les questions liées aux coopératives, aux opportunités sociales pour les ménages agricoles, la diversification des sources de revenus ainsi que la santé et la sécurité au travail.

Le projet ACCEL Africa vient appuyer les efforts déjà réalisés en matière de protection des enfants dans la zone de Soubré, s’est félicitée la sous-directrice de la lutte contre le travail des enfants, Mme Bohini née Bissé Elodie. Le préfet de région, Koné Messamba, a également salué le choix de Soubré pour le projet, estimant qu’il permettra de mener des actions concrètes pour l’élimination du travail des enfants dans cette zone à forte production agricole et d’orpaillage.

Au total 137 enfants ont été retirés des griffes de leurs différents exploitants, à l’issue d’une opération menée les 9 et 10 janvier à Aboisso. L’opération a été menée conjointement par la sous-direction de la lutte contre la traite des enfants et de la délinquance juvénile sous la supervision du Comité national de surveillance de la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS), avec la participation de l’unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée et le soutien de la préfecture de police d’Aboisso.

Au total 31 personnes dont neuf mineurs avaient été interpellées par des gendarmes lors du déguerpissement, courant décembre dernier, d’un site d’orpaillage à Grand-zattry dans la région de la Nawa.

(AIP)

km/ask

Themes
ICO