Cote d\'Ivoire
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Côte d’Ivoire – AIP/ Save the children sensibilise les populations de Noumousséria sur les droits de l’enfant

Dalao, 28 nov 2022 (AIP) – Le bureau de l’ONG Save the children basé à Daloa a organisé, samedi 26 novembre 2022, une célébration de la Journée internationale des droits de l’enfant à Noumousséria 1 (sous-préfecture de Gboguhé, département de Daloa) pour sensibiliser les populations rurales de cette localité au respect et à la protection des droits de l’enfant.

La responsable du bureau, Sononsa Cissé, a rappelé, à cette occasion, aux parents qu’ils ont le devoir d’assister leurs enfants et surtout de veiller à leur éviter les travaux dangereux.

« La place de l’enfant se trouve à l’école », a renchéri le secrétaire général de la direction régionale de l’Education nationale et l’Alphabétisation, qui représentait le directeur régional, Hien Georges, à la célébration.

Le sous-préfet de Gboguhé, Jean-Paul Akou, a, pour sa part, appelé les parents à déclarer les naissances et à faire établir des extraits de naissance ou des jugements supplétifs à leurs enfants, estimant que le respect des droits d’un enfant commence par l’identification de ce dernier.

En association avec la société coopérative Scawda de Daloa qui y a une section, Save the children a remis du matériel didactique et des kits scolaires à l’école primaire et aux écoliers ainsi que des coffres-forts aux associations villageoises d’épargne et de crédit du village.

La Journée internationale des droits de l’enfant est célébrée les 20 novembre depuis que l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, en 1989, la convention relative au droit de l’enfant.

Cette convention, qui fait suite à sa Déclaration des droits de l’enfant de 1959, reconnait à ce dernier une liste de droits comprenant le droit à la vie, à la santé, à l’éducation et le droit de jouer, ainsi que le droit à une vie de famille, à avoir une opinion et à être protégé de la violence et de la discrimination, rappelle-t-on.

(AIP)

kaem/ask