France

Médecine : face à l’épidémie, les autorités encouragent la téléconsultation

A partir de ce mercredi, les consultations à distance seront prises en charge à 100 % par l’Assurance-maladie.

Par Vincent Fagot

Temps de Lecture 1 min.

Article réservé aux abonnés

La téléconsultation peut se faire avec son médecin traitant, mais également avec un autre praticien. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Encore relativement marginale en France, la téléconsultation devrait connaître un bond à l’occasion de la crise due au coronavirus. Afin d’inciter les Français à recourir à cette solution qui évite un déplacement chez son médecin, l’Assurance-maladie prendra en charge ce type de prestations à 100 % à compter de ce mercredi. Jusque-là, elles ne l’étaient qu’à hauteur de 70 %.

Lors de son point quotidien, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a bien insisté, mardi 17 mars, sur le fait que la population devait désormais « préférer » la téléconsultation. Celle-ci peut se faire avec son médecin traitant, mais désormais également avec un autre praticien. « C’est vraiment le mot d’ordre que nous faisons passer pour les patients, pour les médecins et pour les infirmiers de ville qui pourront réaliser le suivi à distance des patients ». Les sages-femmes pourront également utiliser ce type de dispositif afin que les femmes enceintes dont elles ont la charge n’aient pas à quitter leur domicile.

Solution sécurisée

L’idée est bien d’éviter les déplacements, autant que possible, même si les règles du confinement autorisent à sortir « pour des motifs de santé ». Cependant pour que ce nouveau dispositif porte ses fruits il faut encore que suffisamment de professionnels soient équipés pour pouvoir réaliser ces téléconsultations.

Après une période d’expérimentation, la généralisation de cette pratique a été rendue possible en France à l’été 2018 par l’adoption d’un avenant à la convention nationale qui régit les liens entre les médecins libéraux et l’assurance maladie. Ainsi ont été fixés les conditions et les tarifs des actes de téléconsultation. Il est notamment précisé que la prestation doit se faire via une liaison vidéo et que l’utilisation d’une solution technique sécurisée pour protéger les données médicales, confidentielles et sensibles, est requise − plutôt que de passer par des solutions grand public du type de Skype.

Lire aussi :

En France, la start-up Doctolib, originellement spécialisée dans la prise de rendez-vous médicaux, s’est lancée dans la télémédecine début 2019. Elle qui revendique de travailler avec 115 000 praticiens a annoncé au début de la crise sanitaire mettre gratuitement à disposition des médecins ses services de téléconsultation, et ce pour deux mois.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Football news:

Petkovic sur 1-1 contre le pays de Galles: la Suisse n'a pas été assez insistante, en fin de match on a manqué l'initiative
Lukaku est fan d'Henri, l'entraîneur. En général, il ignore les faiblesses et n'améliore que les compétences de base
L'histoire d'amour d'Eriksen et de sa femme Sabrina - ❤️
Kier est profondément choqué et n'a pas pu jouer. Eriksen et lui sont amis. L'entraîneur Danois a parlé du remplacement du capitaine
Eriksen est élu meilleur joueur du match Danemark - Finlande
Le Danemark a perdu contre la Finlande (0-1). Statistiques sur les coups dans le sens du but - 23:1
Respect total pour les finlandais: les fans ont lancé un appel sur Eriksen, tous les joueurs ont applaudi les Danois