Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Comilog : Année record en 2022 !

La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), filiale du groupe Eramet, a réalisé d’excellents résultats en 2022, dont un chiffre d’affaires en hausse à 926 milliards de francs CFA, contre 580 milliards en 2021, soit une augmentation de 60%. Ces performances permettent à la société de conserver son statut de premier producteur de manganèse au monde.

Léod Paul Batolo (2e à droite) au cours du conseil d’administration, le 15 juin 2023 à Moanda. © Comilog

Le conseil d’administration de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) s’est tenu ce jeudi 15 juin 2023 à Moanda sous la présidence de Martial-Rufin Moussavou, président du Conseil d’administration. Cette rencontre a permis d’examiner les comptes de l’exercice 2022 qui font ressortir d’excellents résultats.

L’exercice 2022 présente une production de 7,5 Mt de minerai et aggloméré en augmentation de plus de 7% par rapport à 2021 ; un volume des ventes établi à 7,3 Mt en 2022 centre 6,6 Mt en 2021, soit une progression de 10%.

À cela s’ajoute un chiffre d’affaires de 926 milliards de FCFA contre 580 milliards de FCFA. Soit une augmentation de 60%, essentiellement due à la progression des volumes vendus et à un contexte conjoncturel favorable en termes de prix de vente et de taux de change. Par ailleurs, le résultat d’exploitation réalisé par Comilog s’élève à 381 milliards de FCFA contre 187 milliards en 2021, soit une hausse de 104%. Enfin le résultat net réalisé est de 197 milliards de FCFA en 2022 contre 89 milliards de FCFA en 2021. Selon l’entreprise, ces bons résultats permettent à la Comilog de conserver son statut de 1er producteur de manganèse au monde.

Bien que le transport de minerai ait été pénalisé fin décembre, par la suspension du trafic ferroviaire à la suite d’un glissement de terrain, l’amélioration de la performance logistique a permis d’atteindre un volume de minerai transporté (7,2 Mt) et expédié de près de 7,3 Mt (+10% vs 2021). L’ouverture de la mine d’Okouma en 2020, les investissements modulaires, l’amélioration de la logistique et l’engagement des 2000 collaborateurs sont essentiellement les vecteurs de cette performance industrielle, apprend-on.

Une vue de la salle. © Comilog

Les perspectives pour 2023

Compte tenu des incidents logistiques de début d’année, non récurrents et désormais résolus, l’objectif de production de minerai en 2023 sera ajusté selon le niveau de volume de minerai transporté qui est estimé à plus de 7,0 Mt sur l’année. Dans ce contexte mondial perturbé, la filiale d’Eramet va œuvrer à conforter sa position de leader mondial dans l’activité du manganèse. Le tout avec la sécurité toujours au cœur de ses activités, tout comme la préservation de l’environnement et de la biodiversité.

«Nous avons réalisé une année record en 2022, avec de nouvelles progressions de nos productions minières. L’environnement de prix a été très favorable au 1er semestre, avant de connaitre un fort ralentissement au 2e semestre, dans un contexte inflationniste et de forte hausse des prix de l’énergie », a indiqué Léod Paul Batolo, administrateur directeur général de Comilog, avant d’ajouter : « En 2023, grâce à la mobilisation et l’engagement des équipes, nous sommes mobilisés pour atteindre nos objectifs sécurité, opérationnels et RSE».