Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Élections 2023 : 846 822 électeurs répartis en 2 918 bureaux de vote aux urnes le 26 août

Nouvelle phase conduisant indubitablement vers les scrutins du 26 août : les listes et le matériel électoral ont été remis, ce dimanche 30 juillet, par le ministre d’État en charge de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, au président du Centre gabonais des élections (CGE). 846 822 électeurs sont attendus au urnes, le 26 août prochain. 830.729 électeurs sur le territoire national et 16.093 à l’étranger ont été enregistrés.

Le ministre d’État, Lambert-Noël Matha, remettant symboliquement au président du CGE, Michel Stéphane Bonda, les échantillons du matériel électoral. © Gabonreview

«Pas de liste électorale, pas d’élection quel que soit le pays. C’est donc un instrument très important du processus électoral», faisait récemment savoir le ministre d’État à l’Intérieur, Lambert-Noël Matha. Ce dimanche, 30 juillet, poursuivant la mise en œuvre du processus électoral, conformément à la loi 7/96 portant dispositions communes à toutes les élections en République gabonaise, il a remis au président du Centre gabonais des élections (CGE), Michel Stéphane Bonda, ces listes et matériel électoral.

© Gabonreview

A la faveur de cette séance de travail ayant permis le paraphe du procès-verbal de la remise du matériel, avec le nombre précis de colis par province, par commune, par département, c’est-à-dire par circonscription électorale, le premier policier du Gabon a indiqué que la liste électorale sortie de la dernière révision totalise un collège électoral s’élevant à 846.822 électeurs.

Plus précisément, on recense 830.729 électeurs sur le territoire national et 16.093 à l’étranger. En 2018, lors de la dernière révision, ce collège s’élevait à 688.702 électeurs. «Il y a donc une augmentation du collège électoral de l’ordre de 158.120 nouveaux électeurs ou primo-électeurs. Dans ces primo-électeurs, il y a les jeunes qui ont eu 18 ans en 2019, 2020, 2021, 2022 et 2023, mais également ceux qui sont au-delà de cette majorité électorale, mais qui ne s’étaient jamais inscrits», explique Lambert-Noël Matha, soulignant qu’une moyenne de 31.000 électeurs a été enregistrée, ayant atteint la majorité électorale au fil des années, depuis la révision de 2018.

Le nombre de centres et de bureaux de vote, il s’établit aujourd’hui à 2.918 contre 2.646 en 2018, soit une augmentation de 272 centres et bureaux de vote.

Pour le président du CGE, Michel Stéphane Bonda, les travaux réalisés par le ministère de l’Intérieur ont tenus dan les délais. «Nous nous réjouissons de ce que nous avons reçu, aujourd’hui, la liste et le matériel électoral. Des éléments opérationnels devant nous permettre d’entrer effectivement et systématiquement dans la phase opérationnelle de l’organisation des différents scrutins», a-t-il déclaré.

Le président de l’institution organisatrice de ces scrutins (présidentiel, législatif et local) en a profité pour rappeler que, selon les dispositions de la loi 7/96 portant dispositions communes à toutes les élections en République gabonaise, «l’organisation et l’administration des élections incombent respectivement à l’administration sous l’autorité du ministre de l’Intérieur et au Centre gabonais des élections». «Ces mêmes dispositions indiquent clairement, a-t-il fait remarquer, que les opérations d’enrôlement et de révision de la liste électorale, après qu’ils aient été effectuées par le ministère de l’Intérieur, la liste électorale, ainsi que le matériel électoral sont transmis au président du CGE».

Place donc à la campagne, puis aux élections !