Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

JIFA 2023 : l’UFEPG met en avant le rôle des femmes des médias durant le processus électoral   

La journée internationale de la femme africaine (JIFA) 2023 a été commémorée, lundi, par  l’Union des femmes de la Presse gabonaise (UFEPG) autour d’une journée de réflexion à l’intention des femmes des médias sur leur rôle et leur responsabilité durant le processus électoral.

C’est la politologue Chantal Mindzie Abessolo qui a été choisie par l’Union des femmes de la presse gabonaise (UFEPG) pour édifier les femmes des médias sur leur rôle et leur responsabilité durant le processus électoral et les innovations de la loi électoral. Une initiative qu’elle a jugée importante en ce qu’elle offre aux  professionnelles des outils pour se démarquer en faisant preuve d’originalité et en gardant leur sensibilité féminine dans le traitement de l’information, en cette période importante et sensible.

« Cela méritait le temps de s’asseoir, tout média confondu, pour fourbir leurs armes, pour pouvoir donner le meilleur d’elles-mêmes. Non pas, qu’en tant que femme, elles ont une vision spécifique du journalisme, mais en tant qu’individu, la perception des femmes des évènements qui vont avoir lieu peuvent faire la différence en améliorant la qualité de leur travail », a-t-elle indiqué.

Dans un partage de bonne pratique, la journaliste Léa Bifane a encouragé ses paires à proscrire le sensationnel et le journalisme d’audience en période électorale. « On fait du journalisme pour informer les gens, pour édifier sur les choses vues et entendues. En période électorale, période très sensible, il est recommandé aux journalistes de traiter les informations avec beaucoup d’ardeur et de subtilité tout simplement. La femme journaliste a ce côté maternel qui fait en sorte que le plus souvent, elle n’est pas taxée de faire dans le sensationnel ou bien dans la désinformation de l’information. Le plus souvent, on respecte l’éthique et la déontologie, donc continuons à le faire de telle sort à remplir notre mission en cette période électoral », a-t-elle dit.

La présidente de l’UFEPG, Josiane Mbang a pour sa prt rappelé que cette thématique revêt toute son importante, ne ce que l’éthique et la déontologie des journalistes sont souvent mises en mal en période électorale. Au-delà de la pratique de leur métier, les participantes ont été invitées à s’imprégner des innovations de la loi électorale pour une meilleure lecture du processus en cours.