Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Journée nationale de la femme : La Garde des Sceaux se mobilise

poste par Alix-Ida Mussavu / 17 avril, 2022

mdas

Commémorée chaque 17 avril depuis 1998 au Gabon, la Journée nationale de la femme sera célébrée cette année le 7 mai sous le thème «L’Entrepreneuriat féminin : défis, solutions et perspectives».

Erlyne Antonela Ndembet Damas a prononcé un discours pour la Journée nationale de la femme. © D.R.

Cette année, le Gabon célèbrera la 24e édition de la Journée nationale de la femme le 7 mai prochain. Selon le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, chargé des Droits de l’Homme et de l’égalité des genres, Erlyne Antonela Ndembet Damas, cette journée a pour objectif de promouvoir les droits socio-économiques de la femme gabonaise, quel que soit son statut social, politique et économique, en vue de son autonomisation.

Si elle assure que la commémoration de cette journée constitue également une occasion pour le Gouvernement de mener des actions de sensibilisation, de rendre un hommage solennel à la femme gabonaise, elle souligne également que le pays a ratifié et adhéré à certains Instruments internationaux de promotion des droits des femmes. «Les engagements et les normes contenues dans ces Instruments, a amené le ministère dont j’ai la charge à retenir comme thème cette année : « L’Entrepreneuriat féminin : défis, solutions et perspectives». Ce choix, explique-t-elle, cadre parfaitement avec les orientations et la vision actuelles des plus hautes autorités du Gabon.

Pour elle, s’intéresser à l’entrepreneuriat féminin dans un contexte de crise sanitaire et économique, «c’est proposer des solutions pour la résilience et l’adaptation des femmes à certains défis qui les empêchent de s’épanouir afin d’être un agent de développement au même titre que l’homme». Pour cette manifestation, a-t-elle indiqué, les activités prévues se dérouleront en différé le samedi 7 mai 2022 dans la province de l’Estuaire, précisément dans les communes de Libreville et de Ntoum.

Plusieurs activités sont envisagée, notamment une foire exposition-vente des produits locaux pour promouvoir le savoir-faire des femmes, renforcer leur pouvoir économique et appuyer leurs initiatives ; et la formation de certaines femmes en alphabétisation fonctionnelle pour leur permettre de participer à des renforcements des capacités, maitriser le digital, tenir un cahier comptable afin d’assurer la pérennité de leur activité économique.

GR