Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le correspondant de Gabonactu.com en France Jarele Sika a rompu le célibat

Devant l’adjointe au maire de Melun (France) qui a célébré le mariage, le correspondant permanent de Gabonactu.com en France, Jean Jacques Jarele Sika et mademoiselle Rose Nzila se sont dits oui pour l’éternité, samedi 29 juillet. La cérémonie s’est déroulée en présence des parents, collègues, amis et connaissances.

Leurs cœurs s’étaient rapprochés dans un élan vital, celui de l’Amour. Puis, se lier pour exister, et donner du sens à cette communauté de destin, Rose et Jarele l’ont magnifié par les liens du Mariage.

Quand arrive la mariée à la mairie, le sourire qu’elle arbore est tout autant expressif qu’il exprime sa personnalité, celle de construire un ordre nouveau en elle qui devient madame Sika.

L’entrée dans la salle où l’attend déjà Jarele, est saluée par les parents, collègues, amis et connaissances venus vivre ces moments inoubliables.

Chacun a tenu à marquer de son emprunte, ce moment mémorable pour accompagner les mariées et écrire avec eux, un chapitre de leur vie commune.

Chapitre des noces, pour lequel on dit fièrement, « j’y étais ».

S’en est suivie la célébration qui s’est déroulée en trois étapes : Madame le Maire a lu à l’attention des mariés, les articles 212 à 215 portant sur les devoirs et des droits respectifs des époux et l’article 371-1 du Code civil ayant trait à l’autorité parentale.

Elle a ensuite recueilli l’échange des consentements des deux futurs mariés, avant de prononcer la phrase sacramentelle affirmant que les époux sont « au nom de la loi unis par le mariage ».

L’échange des anneaux a été un moment pendant lequel l’assistance a fait silence, pour sentir, percevoir, écouter, ces paroles prononcés avec passion et émotions expression de deux cœurs qui battent la mesure de leur amour, deux âmes qui dessinent le réel chacun au cœur de soi-même, garant du bonheur de l’autre.

Tous deux ont à l’unisson, conjugué le verbe aimer dans un élan de création de la parole sacrée, preuve d’un amour qui a pris pour témoin l’assistance présente.

Signature des actes de mariage par le maire, les époux puis les quatre témoins, deux pour l’époux et deux autres pour l’épouse.

Enfin dans une solennité aux paroles fécondes que vivifiantes, madame le Maire a prodigué aux mariés quelques conseils, en les appelant à se souvenir de la solennité de cet instant, chargé du sens d’une union, celle à laquelle ils ont consenti par amour.

S’en est suivi le baiser rituel à la demande de l’assistance. Après la séance des photos avec les mariés, un vin d’honneur à été servi sur une péniche en bord de Seine, à Melun.

Le bouquet final des festivités a été le diner de noces servi à la salle des fêtes « La Rose 77 »à Boissise-le Roi. Une soirée riche en couleurs et en sons qui s’est prolongée jusqu’aux premières heures de la matinée du 30 juillet.

Les convives ont goûté aux mets aussi divers que variés, le tout agrémenté par les sonorités musicales proposées par le DJ de la soirée.

Parmi les invités, deux musiciens, notamment Delvis El Salsero qui a composé une chanson pour la circonstance et Sam Talanis ont presté devant les mariés et les convives. Question pour eux de témoigner de leur reconnaissance envers le journaliste et chroniqueur de musique, qu’est Jarele Sika.

Remise des cadeaux aux mariés, dégustation du gâteau, dire que la fête aura marqué les esprits car bien réussie.

Gabonactu.com et lesechos-congobrazza.com