Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le CSAIG suspend Ibrahim Zoumano de ses fonctions de conseiller spécial du Raïs Ali Bongo pour faute lourde

Le Conseiller spécial du Raïs de la communauté musulmane du Gabon, Dr Ali Akbar  Onanga Y’Obegue, lisant la déclaration le 24 mai à Libreville ©  Gabonactu.com

Le Dr Ali Akbar  Onanga Y’Obegue, Conseiller spécial du Raïs  de la communauté musulmane du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a, dans une déclaration, annoncé la suspension  d’Ibrahim Zoumano, de ses fonctions de conseiller spécial du Raïs , pour avoir commis une faute lourde.   

« Une réunion s’est tenue au Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG) et décision a été prise de suspendre monsieur Ibrahim Zoumano de ses fonctions de Conseiller spécial du Raïs jusqu’à nouvel ordre », a annoncé M. Onanga Y’Obegue.

Pour Ali Akbar  Onanga Y’Obegue, « nous condamnons fermement l’appel du Conseil du Raïs Zoumano Ibrahim invitant les musulmans du Gabon à s’inscrire sur les listes électorales dans le but  de voter pour notre frère Ali Bongo Ondimba, notre candidat, le Raïs de notre communauté ».

La CSAIG estime que par cette déclaration, Ibrahim Zoumano est allé en l’encontre des principes de neutralité et de liberté des consciences dans un pays démocratique comme le Gabon, en tentant d’influencer les choix politiques de tous les musulmans gabonais.

L’instance dirigeante de la communauté musulmane constate également pour le regretter, que les propos du musulman gabonais Zoumano, ont  semé le trouble au sein de l’opinion. Ceux-ci ont provoqué l’ire de l’opposant Pierre Claver Manga Moussavou, l’ancien Vice-Président de la République qui aurait invité les gabonais à « poursuivre les musulmans dans les bureaux de vote » et de « voter en fonction de leurs relions ».

« Les deux déclarations, celle du Conseiller spécial Ibrahim Zoumano et celle de monsieur Pierre Claver Maganga Moussavou ne représentent pas les valeurs de notre société et nous invitons tous les citoyens à faire preuve de discernement et à rejeter toute tentative de division », a-t-il tempéré.

Sydney IVEMBI