Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Les souverainistes écologistes doutent de la capacité des institutions à organiser 3 scrutins justes et sincères en une seule journée

Le parti Les souverainistes écologistes dirigé par l’opposant Francis Hubert Aubame, dans une déclaration, doute de la capacité des institutions dédiées à organiser trois (3) scrutins justes et sincères en une seule journée à la date annoncée du 26 août prochain.

« Ce pouvoir ne prépare pas ces élections pour les perdre. Peu importe les résultats, il va s’assurer le maintien« , c’est ainsi que Francis Hubert Aubame, Président du parti a conclu sa charge contre le parti au pouvoir et les institutions chargées d’organiser le triple scrutin (présidentiel, législatives et locales) du 26 août prochain.

C’est un véritable réquisitoire prononcé par le président des souverainistes écologistes, notamment contre le Parti démocratique gabonais (au pouvoir depuis 1968) qu’il a qualifié de pouvoir tricheur et usurpateur.

Pour Francis Hubert Aubame, le scénario catastrophe de 2016 sera réédité à l’identique, voire pire qu’au sortir de la présidentielle de 2016 et de toutes les autres élections politiques organisées au Gabon depuis 1993.

Il y voit « une mascarade électorale, caractérisée par une mauvaise préparation administrative avec des listes électorales contestables et des commissions élections électorales critiquables« .

Il en découlera, assène-t-il, « un truquage et une manipulation des résultats sortis des urnes, avec la complicité des institutions en charge des élections« .

Et le Président du parti Les souverainistes écologistes de prévenir que « la contestation des résultats en faveur du pouvoir par l’opposition fera l’objet d’une répression féroce des forces armées au service du pouvoir » a-t-il conclu.

Les souverainistes écologistes est un parti de l’opposition proche de Jean Ping dont il est resté fidèle.

Féeodora Madiba