Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Présidentielle 2023 : Abel Mbombe craint qu’on lui vole son projet de société

poste par Griffin Ondo Nzuey / 25 juillet, 2023

L’ancien candidat malheureux à la présidentielle de 2016 ne souhaite pas trop vite décliner son projet de société de peur de se le faire voler par ses adversaires qui le retourneraient alors contre lui.

Abel Mbombe Nzondou, candidat indépendant à la présidentielle de 2023. © Capture d’écran/Gabon 1ère

Si l’élection présidentielle de 2016 ne lui avait pas réussi, Abel Mbombe Nzondou entend faire mieux cette année, en commençant par ne plus commettre les mêmes erreurs qu’il y a sept ans. Et une de ces erreurs, selon lui, est de rendre public trop vite son projet de société. Arrivé 10e lors de la dernière présidentielle, cet ancien du Centre des libéraux réformateurs (CLR) souhaite désormais attendre la date officielle fixée au 11 août 2023 pour l’ouverture de la campagne électorale. 

«Pour la petite expérience que nous avons aujourd’hui, c’est que souvent, quand vous mettez (sur le terrain) vos équipes un peu plus tôt, les gens s’inspirent de ce que vous avez fait pour les débouter», a expliqué à nos confrères de Gabon 1ère le candidat indépendant, chef de file du Mouvement Alternance en marche (MAM).

C’est le 9 février dernier que le natif de Mimongo, passé par le Parti social-démocrate (PSD) de Pierre-Claver Maganga Moussavou (lui aussi candidat) avait officialisé sa candidature à la présidentielle prévue le 26 août prochain. À l’époque, il avait invité le Parti démocratique gabonais (PDG), dont il a été un temps un des militants, à accepter de laisser la gestion du pays à d’autres Gabonais «capables». Il avait en effet déclaré que «notre pays est mal gouverné par des despotes (…) incapables de structurer le pouvoir au service des Gabonais de toutes les couches sociales, incapables d’imaginer l’alternance et l’avenir». 

GR