Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Téléphonie : De la friture sur la ligne à fin-mars 2023

poste par Griffin Ondo Nzuey / 29 juin, 2023

Mesurée par son indice du chiffre d’affaires, l’activité de la téléphonie a connu une baisse de 2,1% au terme des trois premiers mois de l’année en cours. La filière mobile en est la principale responsable.

Le repli du nombre d’abonnés internet mobile a contribué à lester l’activité au 1er trimestre 2023 .© GabonReview (Montage)

Comparée au quatrième trimestre 2022, au premier trimestre 2023, l’activité de la téléphonie au Gabon n’allait pas fort. Comme principale responsable, la direction générale de l’Économie et de la Politique fiscale (DGEPF) désigne dans sa dernière Note de conjoncture sectorielle la téléphonie mobile qu’elle accusé de tirer l’indice d’activité à la baisse. Mesurée par son indice du chiffre d’affaires, l’activité de la téléphonie a en effet reflué de 2,1% à fin-mars dernier.

La DGEPF y voit une conséquence «des contreperformances de la téléphonie mobile dont le chiffre d’affaires ne cesse de baisser». En cause : la multiplication des actions commerciales par les deux uniques opérateurs du secteur, Airtel Gabon et Moov Africa Gabon Telecom, qui se traduit par la baisse implicite des tarifs, et donc des entrées d’argent. L’administration placée sous la tutelle du ministère de l’Économie et de la Relance impute également cette situation au repli du nombre d’abonnés internet mobile qui, selon elle, a contribué à lester l’activité.

«En glissement annuel par contre, l’activité a crû de 1,3% en lien avec les bonnes performances des connexions internet qui ne cessent de s’apprécier grâce notamment au développement des services en ligne», indique toutefois la DGEPF.

GR