Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

28 septembre 2009. Interrogatoire feu Toto: « 3 camions à la résidence du général Lansana Conté avec à leur bord 54 corps »

Inculpé dans les exactions commises au stade du 28 septembre 2009, Mamadouba Camara, ancien chef d’État-major de l’armée de terre et ministre de la Sécurité et de la Protection civile à la prise du pouvoir par le CNDD en 2008 qui a été interrogé avant sa mort le 23 août 2021 a nié toute  implication de la police dans le massacre au stade du 28 septembre. 

Selon l’interrogatoire lu par le greffier le 28 septembre 2022, à l’ouverture du procès, au tribunal de Dixinn, délocalisé au tribunal ad-hoc à Kaloum, l’ancien ministre au moment des faits avait fait savoir qu’à 14 heures il se serait rendu au Camp Almamy Samory où il aurait constaté la présence d’un camion militaire avec à son bord 22 corps. Plus tard à 17 heures il a été Informé de la présence de 3 camions stationnés à la résidence de feu Général Lansana  Conté avec  54 corps. Ci-dessous l’intégralité de son interrogatoire…

« Mamadouba Camara dit « Toto », ministre de la Sécurité à l’époque des faits déclare n’avoir participé à aucune réunion préparatoire relative au maintien de l’ordre à la veille du 28 septembre. 

Il explique qu’entre 6h et 8h, il a été informé par le directeur national des services de police Haba du déroulement d’une manifestation au stade. Il s’est aussitôt rendu au domicile du Premier ministre Kabiné Komara puis  il est allé avec lui au Camp Alpha Yaya Diallo, au près de Moussa Dadis Camara qu’ils l’ont essayé de calmer. Il affirme avoir ensuite quitté le  camp  pour retourner vers la ville. Il aurait en chemin constaté la présence de la police et aurait invité les policiers de ne pas  faire usage de la force. Il affirme qu’aucun policier n’a été impliqué dans les violences commises au stade et que ses instructions ont été respectées. 

À 14 heures, il se serait rendu au Camp Almamy Samory où il aurait constaté la présence d’un camion militaire avec à son bord 22 corps. Plus tard à 17 heures il a été Informé de la présence de 3 camions stationnés à la résidence de feu Général Lansana  Conté avec à leur bord 54 corps. 

Il déclare cependant ne rien savoir des personnes portées disparues ou de l’existence des fosses communes.

Il a en outre appris que Dadis Camara, Tiègboro, Toumba, Pivi et Abdoulaye Chérif  Diaby sont impliqués dans la répression des manifestants »

Transcription: Mamadou Yaya Barry